×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Territoires: Le grand désert statistique

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5468 Le 07/03/2019 | Partager
    Le dispositif public souffre de lacunes structurelles
    Seuls 37% des indicateurs requis pour le suivi des ODD sont disponibles
    Le gap se creuse dans les régions et les provinces
    hopital-068.jpg

    La relance du système national de production statistique est décisive pour le suivi de la réalisation des Objectifs de développement durable. Surtout qu’en plus des lacunes qui caractérisent le système actuel, un déficit est également pointé dans les dimensions liées à la femme, à l’environnement, à la justice, dont les données sont produites par les départements sectoriels… (Ph Bziouat)

    «Difficile d’assurer la reddition des comptes sans données et indicateurs de suivi». Le constat est largement partagé, surtout lorsqu’il s’agit des statistiques au niveau territorial. L’étude réalisée par l’Observatoire national du développement humain (ONDH), en partenariat avec l’UNFPA, a permis de faire le point sur l’état des lieux du dispositif statistique public.

    Sur la base d’une grille de 190 indicateurs, l’objectif était d’identifier ceux disponibles, ceux lacunaires, et ceux indisponibles mais susceptibles d’être produits à partir des modules d’enquête et de recensements inexploités. La mise à niveau du dispositif national de production des données est une urgence.

    Surtout que «des statistiques territorialisées, fiables et pertinentes constituent aujourd’hui un outil fondamental pour la mesure des progrès et l’évaluation de l’impact des politiques publiques au niveau local».

    Dans les détails, ce document a mis à nu la faiblesse des données statistiques au niveau local. Seuls 37% des indicateurs requis pour le suivi des ODD sont disponibles. Parallèlement, le Maroc «ignore encore 16% des indicateurs de base recommandés par les standards internationaux».

    Ce gap est de 31,6% au niveau des régions et de 65,3% au niveau des provinces et des communes. Les rédacteurs de cette étude ont aussi mis l’accent sur «ces disparités qui caractérisent les données disponibles à l’égard de la désagrégation par genre et cycle de vie».

    Les indicateurs disponibles ne se prêtent que dans près de 4 cas sur 10 à cette désagrégation. Dans les détails, 5 thèmes accaparent 55% des indicateurs: démographie, emploi, santé, éducation et logement. Concernant le suivi des ODD, seuls 3 d’entre eux sont dotés de plus de la moitié des indicateurs requis.

    Mohamed Douidich, auteur de cette étude, a mis l’accent sur «le retard vertigineux en matière de big data, en plus de la régression de la couverture statistique classique». L’analyse de la couverture des besoins en statistiques a révélé que le dispositif public connaît des lacunes structurelles, en matière de dimensions du développement nouvellement introduites par les ODD, peut-on lire dans ce document.

    «Ces derniers sont les plus marginalisés», selon Douidich. Le constat est également valable pour «les dimensions du développement à la charge de certains départements sectoriels. Il s’agit notamment des aspects liés à la femme, à l’environnement, à la justice…»  Il a mis en avant la part des indicateurs ODD calculables à partir de données disponibles.

    Le taux est de 60%, selon la consultation nationale de 2016, 48% selon la Cour des comptes et 37% selon les données de l’étude de l’ONDH. «Si on se contente des données du HCP, ce taux sera moins de 10% des indicateurs ODD», a déploré Douidich.

    Manque d’indicateurs au niveau local

    • 37% des indicateurs requis pour le suivi des ODD sont disponibles
    • 16% des indicateurs de base recommandés par les standards internationaux sont marginalisés
    • 5 thèmes accaparent 55% des indicateurs: démographie, emploi, santé, éducation et logement
    • 3 ODD seulement sont dotés de plus de la moitié des indicateurs requis.

    Ce que propose l’ONDH

    L’étude réalisée par l’ONDH a prévu une série de mesures pour corriger les défaillances en matière de dispositif statistique sur le plan territorial. Il s’agit notamment de l’actualisation et de la mise à niveau des recensements, enquêtes et statistiques administratives, afin de rattraper le retard. Idem pour la réorganisation du dispositif public autour d’un Conseil de l’information statistique. Les informations devront également être déclinées via une grille nationale des données territorialisées. L’Observatoire plaide également pour la clarification des responsabilités des composantes chargées de la production statistique. Cela devra s’accompagner de l’identification des besoins en données des acteurs locaux du développement.

    M.A.M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc