×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    L’ISCAE scrute l’approche ethnographique des affaires

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5466 Le 05/03/2019 | Partager
    Son centre d’études doctorales participe au projet européen ManaGlobal

    Le Centre des études doctorales de l’Iscae (Cedoc) a récemment pris part au projet ManaGlobal, dont la thématique est «Globalised governance norms and local management and business practices in Africa and on the Arab peninsula». Le projet est financé par l’Union européenne dans le cadre de son programme de recherche, d’innovation et d’échange de personnel spécialisé (RISE). Une enveloppe de 1,5 million d’euros a ainsi été mobilisée.

    Le lancement effectif du projet a eu lieu les 21 et 22 février derniers, à l’Université de Rennes 2. ManaGlobal consiste à étudier un échantillon d’établissements industriels et commerciaux qui opèrent dans cinq pays (Maroc, Emirats arabes unis, Sénégal, Ghana, Cameroun).

    «Ces études, centrées sur l’approche ethnographique des pratiques d’affaires, ont pour objectif de promouvoir une recherche et un enseignement du management endogène et diversifié, capable de proposer des alternatives au modèle dominant», explique le Pr. Rachid M’rabet, directeur du Cedoc.

    Les enseignants-chercheurs et les doctorants réaliseront 5 monographies. Trois d’entre elles porteront sur des entreprises opérant dans le secteur financier, agroalimentaire et touristique, et deux sur des sociétés industrielles, en collaboration avec le Pr. Michel Villette, anthropologue et chercheur au CNRS.

    Pour ce qui est de la mobilité des enseignants-chercheurs et des doctorants,  elle devrait se faire vers les établissements membres du consortium du projet, à savoir Université Rennes 2, AgroParisTech (France), University of Manchester, University of Alberta (Royaume-Uni), University Bielefeld (Allemagne).

    La durée de ces déplacements  est de 1 à 3 mois maximum. En 2020, les résultats des monographies achevées seront présentés à Dakar, puis en 2021 lors de l’Université d’été, qui se tiendra à l’Iscae. Il est également prévu de publier un ouvrage collectif pour ces recherches. 

    T.E.G.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc