×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    10 Rajeb lance Dar Njara

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5459 Le 22/02/2019 | Partager
    Extension du marché et des standards maison
    La chaîne de magasins cible les menuisiers et les particuliers
    10-rajeb-dar-njara-059.jpg

    10 Rajeb produit plus de 100.000 unités par an, à raison de 1.200 portes par jour ou encore une toutes les deux minutes. Forte de 320 postes d’emploi, l’usine, qui s’étend sur un terrain de 10 ha dont 40.000 m2 couverts, tourne en 2 shifts (Ph. DR)

    10 Rajeb, le spécialiste marocain de la menuiserie, franchit une nouvelle étape dans son développement. L’entreprise, qui a lancé une nouvelle enseigne baptisée «Dar Njara», cherche à élargir son périmètre d’action en touchant une cible qui lui échappait complètement. Il s’agit du marché des particuliers, en constructions nouvelles ou rénovation.

    Le réseau lui permettra également de se rapprocher des menuisiers de proximité et d’en faire des relais de ventes et de croissance. En effet, l’essentiel de sa clientèle étant professionnelle (BtoB), le spécialiste de la menuiserie industrielle vend ses produits à travers un réseau de revendeurs-poseurs, entreprises de construction et des promoteurs immobiliers ou hôteliers.

    Au Maroc, ces professionnels représentent moins de la moitié des constructions de logement, la majorité restant en auto-construction, où la menuiserie est faite par de petits menuisiers de quartiers.Embryonnaire au Maroc, les réseaux de distribution des produits de menuiserie se comptent du bout des doigts alors que les besoins sont considérables.

    «Nous avons baptisé la franchise Dar Njara, la maison du menuisier, pour marquer le lien de partenariat que nous voulons établir avec les menuisiers», précise Saïd Sekkat, directeur commercial co-gérant de 10 Rajeb. Pour faciliter la tâche à ces nouveaux partenaires, ces derniers auront de la disponibilité à tout moment, à des prix intéressants (prix usine), des standards de qualité normés et certifiés ou encore adaptable à leurs besoins.

    En face, les particuliers verront leurs commandes traitées de manière professionnelle, avec un service après-vente et la garantie de la pérennité du produit. Tout le monde y gagne en termes de maîtrise des coûts et délais.

    En raison du contexte défavorable, conséquence directe des méventes dans l'immobilier, le business a plutôt stagné sur le marché interne. Par contre, 10 Rajeb performe à l’export. Au terme de 2018, le chiffre d’affaires global a connu une augmentation de 12%. Le partenariat avec Leroy Merlin, son principal client en France, ne cesse de se renforcer. Le Marocain exporte vers la France en moyenne 16 containers par mois.

    Afin de maintenir le rythme de croissance actuel tout en améliorant ses marges, le management prévoit de travailler en 2019 sur essentiellement 4 axes. Sur le plan local, il compte confirmer la réorientation de l’image de l’entreprise sur le haut de gamme. En effet, 10 Rajeb bénéficie d’une bonne notoriété en tant que leader sur son secteur. Mais en termes d’image, l'entreprise doit davantage communiquer sur ses références haut-standing.

    Sur Casablanca par exemple, le spécialiste marocain de la menuiserie industrielle a équipé plusieurs projets emblématiques, notamment les Faubourgs d’Anfa, Les Tours Végétales, la tour CFC ou encore de nombreux projets résidentiels de villas haut-standing (Eden Island, Aigue Marine, les Villas d’Anfa…). Il en va de même pour l’export où les produits sont à forte valeur ajoutée. Deuxième axe, l’hôtellerie. Secteur dans lequel 10 Rajeb a de multiples réalisations dans la construction d’hôtels.

    «Nous voulons accentuer notre présence sur les projets de rénovation qui représentent un marché important», annonce le management de 10 Rajeb. A l’export, les dirigeants veulent conforter les positions en France et en Afrique tout en développant de nouveaux marchés tels que le Moyen-Orient, les Etats-Unis et le Royaume-Uni où 10 Rajeb a des contacts prometteurs. Enfin, donner une part plus importante au BtoC, à travers la création du réseau Dar Njara.

    Le maillage se renforce

    «Nous avons beaucoup appris de l’expérience avec les GSB (grande surface en bricolage). C’est d’ailleurs ce qui nous a incité à travailler sur notre propre réseau de distribution», explique Saïd Sekkat. Les résultats positifs de Dar Njara, dès la 2e année, ont conforté les dirigeants sur le business model et incité à donner un coup d’accélérateur à la création du réseau. «Nous avons ouvert en janvier le 2e magasin près de l’usine route d’El Jadida. Le 3e à Marrakech ouvre en avril prochain. Nous prévoyons l’ouverture en tout d’une vingtaine de points de vente à un rythme trimestriel. Plusieurs d’entre eux sont déjà en cours de négociations (Tanger, Salé El Jadida, Beni-Mellal…). Nous avons également diffusé un appel à manifestation d’intérêt pour des franchisés potentiels».

    M.Ko.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc