Régions

Casablanca: 6 nouveaux parkings souterrains

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5458 Le 21/02/2019 | Partager
Maârif, Palmier, Zerktouni …
Une étude pour accompagner Casa-Transports dans le choix de partenaires privés
L’option du partenariat public-privé retenue
casablanca_parkings_058.jpg

Une capacité additionnelle de plusieurs milliers de créneaux de parking sera disponible. Encore faut-il intéresser le privé à investir dans ce secteur, sachant que les parkings en ouvrage, aménagés au centre-ville (place Mohammed V et Rachidi) sont désertés par les usagers qui les jugent trop chers…

Six nouveaux sites sont identifiés pour l’aménagement de nouveaux parkings en ouvrage à Casablanca. Casa-Transports s’apprête à désigner dans les prochains jours l’entreprise qui se chargera de l’assistance à maîtrise en ouvrage pour la mise en place de parkings souterrains dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP). L’ouverture des plis est en effet prévue mardi 26 février prochain.

L’adjudicataire accompagnera la SDL, chargée de la mobilité, dans l’ensemble du processus allant des aspects techniques, juridiques, financiers et fiscaux à la mise en place du contrat. Après attribution du marché, le délai d’exécution de l’étude est de 9 mois (sur 2 phases). Le bureau d’études sélectionné devra estimer les coûts de construction, définir le cadre juridique, élaborer le business modèle, rédiger les cahiers des charges et assurer l’assistance pour la passation des contrats PPP.

Le choix des décideurs a porté sur 6 sites suite à une étude préliminaire sur les prévisions de la demande (réalisée par le bureau d’études Transitec). Il s’agit du fameux parking au centre du quartier commercial du Maârif (place Ben Barka), dont la superficie s’élève à plus de 6.200 m2. Le site abrite actuellement un parking en surface, exploité jusqu’ici par Casadev (il relève dorénavant de Casa-Transports qui a hérité des dossiers de cette SDL dissoute).

Le 2e parking est, quant à lui, situé non loin de celui de la place Ben Barka (à l’emplacement de l’ancien collège Ibn Tofail). Il est de loin le plus spacieux des parkings avec une superficie dépassant les 22.300 m2. Deux autres parkings souterrains sont également programmés sous place Mohammed Abdou (au quartier Palmier en face du siège de la CGEM et de l’Institut français). Les deux espaces (de part et d’autre du boulevard Zerktouni) totalisent une superficie de 11.800 m2.

Un autre parking souterrain, de près de 10.000 m2, sera aménagé au niveau du marché des fleurs en face de l’hôpital Harouchi. Finalement, le problème chronique de stationnement à Sidi Maârouf trouvera peut-être une issue, avec l’aménagement d’un parking en ouvrage de plus de 7.000 m2 (à côté du Zenith).

La ville a opté, rappelons-le, pour la formule PPP car elle permettra de réduire les coûts de réalisation, sachant que l’aménagement de parking en ouvrage nécessite des investissements lourds (le coût d’une place peut aller jusqu’à 200.000 DH).

Aziza EL AFFAS

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc