×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Expo-photos: Comme un pied de nez aux Orientalistes de génie

    Par Joséphine ADAM | Edition N°:5450 Le 11/02/2019 | Partager
    La photographe Lalla Essaydi à l’affiche jusqu’au 7 avril
    Rétrospection sur un travail tourné vers l’identité des femmes musulmanes
    Focus sur les artistes souiris à Siniya28
    expot_photos_1_050.jpg

    Toutes les séries photographiques de l’artiste Lalla Essaydi sont présentées jusqu’au 7 avril prochain à la galerie Tindouf de Marrakech (Source: Tindouf)

    Une galeriste et une artiste. Hadia Temli, fille de Boubker Temli à la tête de la galerie Tindouf, présente Lalla Essaydi. «Beyond the Gaze» est le nom donné à l’exposition de cette photographe de renommée internationale, organisée dans le cadre de la 1-54 African Art Fair. C’est donc au sein de la galerie Tindouf à Marrakech que toutes les séries de l’artiste sont présentées jusqu’au 7 avril prochain.

    Depuis Converging Territories jusqu’aux toutes dernières Bullets Revisited. Une sorte de rétrospection sur un parcours tourné vers l’identité des femmes musulmanes. Car elle les connaît bien. Elle a grandi au Maroc et a passé une période importante de sa vie en Arabie saoudite.

    expot_photos_050.jpg

    Bouslai Regragui fait partie des 3 artistes souiris à l’affiche de la galerie Siniya28, l’autre lieu de culture de la famille Temli à Marrakech (Source: Tindouf)

    De ses expériences de vie islamique traditionnelle, elle en tire des images empruntent de résistance et de féminisme. Elle veut déconstruire les vues historiques et contemporaines de la femme arabe dans l’art occidental. Remettant en question, au passage, les hiérarchies modernes au sein de la culture orientale.

    Lalla Essaydi fait comme un pied de nez à Ingres, Renoir, Delacroix. Un contre-pied à la vision de la femme arabe qu’avaient ces Orientalistes de génie. Leurs thèmes récurrents étant le harem et l’odalisque, l’esclave au service du sultan.

    Le corps de la femme, Essaydi en fait sa muse avec l’inconditionnelle calligraphie au henné qui semble le recouvrir d’un voile. Tout ça pour nous faire repenser les mythologies orientalistes et résister aux stéréotypes. «Dans mon art, je me présente sous toutes mes facettes: artiste, Marocaine, traditionaliste, libérale, musulmane», écrit-elle. L’humain est multiple, comme la pensée ou la représentation, à ne pas enfermer dans une seule case.

    L’artiste née en 1956 à Marrakech, qui expose actuellement à Singapour, prépare plusieurs autres projets aux Etats-Unis. «Alors qu’elle est pleinement reconnue partout dans le monde, les Marocains commencent seulement à la découvrir», regrette Hadia. Mieux vaut tard que jamais. La voilà de nouveau sur les murs de la galerie alors qu’elle était la première artiste exposée à l’ouverture il y a 10 ans. «La boucle est bouclée», ajoute la galeriste.

    Top 3 d’Essaouira

    Hadia Temli possède une 2e galerie à Marrakech, Siniya28. En ce moment, ce sont les artistes souiris qui y sont à l’honneur. Des peintres libres, bien loin des convenances du monde de l’art. On savoure les joyeux pointillés d’Abdelmalek Berhiss, les compositions en formes, matériaux et couleurs d’Ali Maimoune et les foisonnantes scènes de vie de Bouslai Regragui. «Une peinture spontanée» pour Boubker Temli. «Ils ne viennent pas de l’école française ou espagnole, la base des grands artistes marocains, en tout cas de ceux qui sont sortis du pays», ajoute-t-il. Du coup, leur empreinte est parfaitement préservée. Un vrai bain de jouvence venu de Mogador.

    J.A.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc