×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Communication digitale: Pourquoi Teads s'offre Buzzeff

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5448 Le 07/02/2019 | Partager
    La cession permet au leader européen de capter de nouvelles opportunités
    Le groupe promet de verser des revenus publicitaires aux éditeurs au Maroc!

    Buzzeff change de mains. L'entreprise marocaine (qui signifie Trop en dialectal)  vient de passer dans le giron du groupe français Teads, Global Media Platform, pour renforcer les services de publicité en ligne destinés aux annonceurs locaux tout en élargissant leur audience internationale.

    Le deal a été signé et acté le 16 janvier dernier. Du coup, il y a un changement d'appellation. Désormais, Buzzefff devient Teads Mena, avec des implantations à Dubaï (Teads Moyen-Orient) et à Casablanca (Teads Afrique du Nord). 

    Plusieurs enjeux se profilent à travers ce deal. Fort de cette transaction, Teads offrira un large éventail de prestations aux annonceurs de la zone Mena et du continent africain avec de nouveaux relais de croissance.

    Ce qui passe par des services data, des formats et solutions de communication digitale innovants, l'optimisation des retombées pour les annonceurs... Mieux encore, l'offre de la plateforme Teads, corroborée par sa base de clientèle internationale, permettra désormais aux éditeurs de la région Mena d'accroître leurs revenus publicitaires.

    Un nouveau mode de rémunération qui devra intéresser les publishers marocains et leur assurer des revenus supplémentaires, contrairement au modèle des GAFA. De surcroît, Teads permettra une visibilité internationale aux annonceurs marocains avec l'achat d'espaces libellés en dirhams et au Maroc. Plus encore, des annonceurs étrangers placeront de la publicité, par le biais de Teads, sur des supports marocains (automobile, tourisme...)

    «Notre acquisition par Teads témoigne de notre croissance, tant en termes de portée géographique que de compétence. Nous sommes très enthousiastes face au potentiel de la publicité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord...», explique Jérôme Mouthon, président-fondateur de Buzzeff à qui incombe désormais le pilotage de Teads Mena.

    Autre lecture, autre analyse: pour Pierre Chappaz, président exécutif de Teads, «l'acquisition de Buzzefff nous permet d'apporter une nouvelle couche à notre offre. Ce rachat permettra non seulement de renforcer notre présence au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, mais aussi de capter davantage d'opportunités de croissance et surtout une présence à proximité de nos clients stratégiques...».

    Tout porte à croire que cette transaction aura des retombées stratégiques en créant des opportunités et de la visibilité internationale aux annonceurs. Elle devra accélérer le business sur la région Mena et se traduire par de nouvelles solutions et formes de communication digitale. Teads a les moyens de ses ambitions, puisque ce leader  européen compte 750 collaborateurs répartis dans 26 pays. En 2017, il a réalisé un chiffre d'affaires de 317 millions de dollars.

    Concrètement, Teads est une plateforme média d'envergure mondiale qui apporte une technologie de pointe et rassemble les grands éditeurs premium: The Economist, Financial Times, Washington Post, The Guardian, le Figaro, Le Monde... Le groupe diffuse des publicités (format display) à plus de 1,4 milliard d’utilisateurs Web dans le monde. Il s'agit d'une plateforme digitale géante qui apporte de la publicité alimentée par une technologie créative éprouvée (Teads Studio).

    Des solutions optimisées et éprouvées grâce à l’Intelligence artificielle. Teads a réinventé la pub digitale et relevé les standards et normes de qualité pour rassembler les utilisateurs et les plus grands annonceurs, agences et médias... Aujourd'hui, le deal avec Buzzefff prouve que le groupe nourrit de grandes ambitions au Maroc et dans la région Mena.

    Une start-up marocaine

    Buzzef est, rappelons-le, une entreprise marocaine. Elle a été fondée en 2011 par Jérôme Mouthon. Basée à Casablanca et à Dubaï (via une filiale qui gère les marchés du Moyen-Orient), Buzzeff est à la base une start-up spécialisée dans la diffusion de social advertising. Elle offre des solutions de communication digitale qui reposent sur la diffusion de vidéos publicitaires. L'entreprise accompagne également les marques dans la mise en oeuvre de leur stratégie de communication digitale. En 2012, Buzzeff a levé 1 million d'euros auprès du fonds luxembourgeois Solorun. Objectif: accélérer le déploiement dans la région Mena et le monde arabe.

    Amin RBOUB

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc