×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    M’dina bus: Y a-t-il un chauffeur à bord?

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5447 Le 06/02/2019 | Partager
    La ville ne prorogera pas le contrat du délégataire au-delà d’octobre prochain
    D’ici là, le service risque de se dégrader encore plus
    Les usagers en otage d’une confusion totale
    mdina-bus-047.jpg

    En janvier dernier, un énième bus a pris feu au quartier Racine à Casablanca. Heureusement, aucune victime humaine n’est à déplorer. Le parc vétuste de M’dina bus est devenu une menace permanente pour la vie des Casablancais (incendies récurrents, accidents à répétition…) (Ph. L’Economiste)

    La chasse aux délégataires se poursuit à Casablanca. Après la propreté, la gestion de la décharge de Médiouna… faut-il aussi s’attendre au même chaos dans  le transport en commun par bus à Casablanca? Les décideurs locaux viennent de faire une sortie médiatique pour annoncer la non-prorogation du contrat avec M’dina bus, délégataire de ce service depuis 2004 et dont le contrat arrive à terme fin octobre prochain.

    C’était lors de la session du 5 février, tenue par l’Etablissement de coopération intercommunal (ECI), un organisme censé gérer la mobilité dans les 18 communes qui composent l’ex-Grand Casablanca. Les élus de l’ECI ont donc voté à l’unanimité la non-reconduction du contrat actuel avec le délégataire du transport en commun par bus.

    Les instances de l’ECI, lancé dès 2015, étaient pratiquement «paralysées» jusqu’ici. Aujourd’hui, cette nouvelle entité reprend subitement vie. Et l’un des premiers dossiers épineux auquel devrait s’attaquer sa toute nouvelle présidente, Imane Saber, est celui de la gestion des prochains mois, d’ici la fin du contrat de délégation.

    Mais pour l’heure, c’est le vice-président de l’ECI, qui n’est autre que le maire de Casablanca Abdelaziz El Omari, qui prend les devants. «L’ECI va gérer la période transitoire en attendant la fin du contrat actuel et la désignation du nouveau délégataire», a-t-il déclaré hier mardi 5 février.

    Ceci dit, le flou reste entier sur les 8 mois prochains et sur la possibilité de la dégradation du service (d’ores et déjà catastrophique!). D’autant plus que le parc vétuste de M’dina bus est devenu une menace permanente pour la vie des Casablancais (incendies récurrents, accidents à répétition…).

    Pour gérer l’après-M’dina bus, plusieurs scénarios sont envisagés, selon le président du Conseil de la ville. «Gérer directement via la SDL Casa-Transports ou recourir à des délégataires», explique-t-il. Si la deuxième option est retenue, le ou les nouveaux délégataires pourront choisir le mode de gestion qui leur convient.

    Autrement dit: pour éviter les écueils du passé, le délégataire pourrait ne prendre en charge que le volet exploitation. «Casa-Transports fera l’acquisition du matériel roulant comme c’est le cas pour les lignes de tramway», explique-t-il. Un appel d’offres pour l’acquisition de 350 bus est déjà lancé depuis 2 mois par Casa-Transports et un autre sera lancé bientôt pour l’achat de 350 autres.

    Le dernier scénario serait que le nouveau délégataire assure à la fois l’investissement et l’exploitation. Mais très peu de candidats seraient prêts à prendre ce risque financier. «L’expérience a montré qu’il y a peu d’engouement pour l’investissement dans le secteur de transport public, déficitaire partout dans le monde», poursuit El Omari.

    Quoi qu’il en soit, le prochain contrat de délégation, dont le cahier des charges, qui vient d’être validé par les élus de l’ECI, ne dépassera pas les 5 ans. L’objectif étant d’éviter l’engagement sur de longues périodes (15 ans pour M’dina bus).

    Aziza EL AFFAS

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc