Entreprises

TangerMed: Un bilan dopé par l’export automobile

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5442 Le 30/01/2019 | Partager
Le port accapare à lui seul 50,6% du total des exportations du pays en valeur en 2018
3,5 millions de conteneurs et 326.000 camions TIR
480.000 véhicules ont transité par ses quais
tanger-med-export-042.jpg

TangerMed TIR augmente sa cadence en profitant du dynamisme du secteur industriel marocain, en particulier l’automobile (Ph. L’Economiste)

Excellente cuvée pour TangerMed en 2018. Le complexe portuaire vient de battre son propre record en matière de trafic, surtout à l’export. En valeur, le port a vu transiter par ses quais l’équivalent de 139 milliards de DH en marchandises vers l’export, soit un peu plus de 50% du total des exportations du pays, selon l’Autorité portuaire TangerMed, TMPA. Ce score place le port comme premier point de transit des exportations nationales.

Le tonnage global manutentionné pour l’année dernière a dépassé les 52,2 millions de tonnes, en évolution de 2% par rapport à l’année d’avant, pour un total en valeur de 317 milliards  de DH. En matière de conteneurs, le cœur de métier du port et l’une de ses premières activités, le volume a dépassé les 3,47 millions de conteneurs, soit une croissance de 5%. Le score est d’autant plus remarquable qu’il dépasse de 15% la capacité nominale du premier quai de TangerMed I.

La raison n’est autre que l’augmentation de la productivité au sein du terminal à conteneurs délégué à APM. Il est prévu que le volume connaisse une augmentation significative dès l’entrée en service dans les prochains mois du terminal à conteneurs TangerMed II et qui portera la capacité nominale à plus de 8 millions de conteneurs EVP.

Malgré les flux exceptionnels enregistrés lors des derniers jours de l’opération Marhaba, le trafic passagers n’a pas connu une hausse notable. L’exercice 2018 a enregistré le passage de 2,8 millions de voyageurs, soit un point de croissance seulement, ce qui conforte la thèse d’un cumul de circonstances ayant amené à l’engorgement du port lors des derniers jours d’août 2018.

Le port a aussi bien profité du développement du secteur industriel, l’automobile en particulier. C’est le cas avec le trafic TIR qui a enregistré une hausse de 14% pour se placer à un peu plus de 326.000 unités, soit une quarantaine de camions par heure. Les flux enregistrent une bonne partie des importations d’intrants pour divers secteurs industriels dont l’automobile, mais aussi des exports de l’industrie agroalimentaire, entre autres.

Le trafic véhicules, l’un des grands flux enregistrés depuis quelques années à TangerMed, s’établit pour sa part à près de 480.000 véhicules, soit une croissance de 11%. Parmi eux, 383.000 ont transité par le terminal dédié à Renault, dont 351.200 produits à Tanger et à Casablanca et destinés à l’export.

Le port de TangerMed est de fait le seul point d’export des véhicules fabriqués par ces deux usines qui ont connu en 2018 des productions record et dont la montée en puissance continuera si l’on en croit les prévisions. D’ailleurs, dès cette année, le terminal à véhicules démarrera l’export des voitures fabriquées par PSA à l’usine de Kenitra qui atteindra un volume de 200.000 unités dès 2020.

Algésiras en perte de vitesse

Algésiras, le port espagnol qui jadis régnait sur le détroit continue de perdre des parts de marché. Même s’il continue de peser avec ses 100 millions de tonnes de flux total sur le classement (soit le double de TangerMed), il n’en demeure pas moins un géant aux pieds d’argile. Le port, principal correspondant de TangerMed et premier point de transit pour le commerce international du voisin du Nord, n’a pas encore récupéré son souffle après les graves tensions sociales qui l’ont secoué en 2017. En attente des résultats officiels pour 2018, il n’est pas prévu que le port fasse mieux qu’en 2017 avec 4,5 millions de conteneurs. Toutefois, les perspectives qu’offre le Brexit avec une probable chute du volume passant par le port voisin de Gibraltar pourront influencer de manière positive ses résultats, mais ce sera probablement lors des prochains exercices. 

Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc