×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Exploration pétrolière: Le britannique Chariot prêt à forer au large de Mohammedia

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5436 Le 22/01/2019 | Partager
    Les analyses appuient la présence d’un système d’hydrocarbures
    Un gisement estimé à plus de 2,4 milliards de barils de pétrole brut
    exploration_petroliere_036.jpg

    L’Office national des hydrocarbures et des mines (Onhym) affiche sa volonté de redoubler d’efforts pour attirer et maintenir les compagnies spécialisées dans la reconnaissance et l’évaluation du potentiel des bassins sédimentaires marocains

    Dans un contexte de reprise de la croissance mondiale, marquée par une légère augmentation des investissements en exploration-production d’hydrocarbures, l’explorateur pétrolier britannique Chariot Oil&Gas annonce le forage de puits offshore au large de Mohammedia. Les deux cibles sont identifiées dans le cadre d’un portefeuille élargi comprenant les licences de Mohammedia et Kénitra.

    Dans le cadre de ses permis, la société a identifié un potentiel dans les zones de turbidite à carbonates jurassiques et à mio-pliocène éprouvées, ainsi que dans celles de la classe jurassique, qui restent encore à prouver. Les estimations de la compagnie font état de plus de 2,4 milliards de barils de pétrole brut.

    Les nappes de pétrole, les suintements et les indicateurs sismiques directs d’hydrocarbures (DHI) dans ces permis appuient la présence d’un système d’hydrocarbures, explique le management de Chariot dont le PDG, Larry Bottomley, affiche l’optimisme.

    Les deux licences Offshore marocaines de Chariot sont situées à proximité de la production historique de pétrole Onshore, de la production actuelle de gaz Onshore et des découvertes de pétrole et de condensats de gaz. L’explorateur annonce l’acquisition, le traitement et l’interprétation d’un programme sismique et carottier 3D de 1.400 km2.

    Le Maroc figure parmi les marchés porteurs de la société d’exploration britannique, qui souligne que sur le plan commercial, le Royaume a des conditions fiscales parmi les plus compétitives, soutenues par un cadre réglementaire solide et une compagnie pétrolière d’État réputée.

    La marge Nord du Maroc est considérée comme analogue aux bassins conjugués de la Nouvelle-Écosse, où d’importantes découvertes ont été faites dans les mêmes systèmes de zones pétrolières que ceux qui sont présents dans les permis de Chariot et qui sont actuellement explorés par des tierces parties. Depuis l’arrivée de Chariot dans la région, un certain nombre d’acteurs de l’industrie ont également acquis des superficies en mer et la zone a enregistré d’importantes activités.

    Par ailleurs, l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) est partenaire dans les licences de Mohammedia et Kénitra à hauteur de 25% pendant la phase de prospection (Mohammedia 75% (Op.), Onhym 25% et Kénitra 75% (Op.), Onhym 25%).

    M.Ko.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc