×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les programmes de rachat d’actions n’attirent plus les émetteurs

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5435 Le 21/01/2019 | Partager

    Il n’y a plus vraiment beaucoup d’émetteurs en Bourse qui recourent au rachat d’actions pour réguler leur cours sur le marché. Ils ne sont, en effet, plus que trois à disposer d’un programme de rachat d’actions. Sur ces trois sociétés cotées, seule la Snep n’a effectué aucune transaction dans ce cadre en décembre. Elle a ainsi terminé l’année avec une détention de 0,011% de son capital (à peine 254 actions) alors que son programme lui permet d’aller jusqu’à 7,5%. De son côté, IAM est habitué aux rachats d’actions que ce soit sur la place de Casablanca ou de Paris. L’opérateur a procédé à la fois à des achats et des ventes sur son cours pour terminer l’année sur une détention de 0,011% (96.150 actions). BCP, enfin, a également opéré des achats et ventes sur son action. A fin décembre, elle détenait 0,069% de son capital (126.237 actions).

    M.A.B.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc