×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Accord agricole Maroc-UE: Les professionnels se mobilisent

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5434 Le 18/01/2019 | Partager
    Ils réclament une série d’incitations pour renforcer l’offre exportable en produits agricoles
    Augmentation de la prime à l’export, soutien pour le développement des aspects logistiques…
    accord-agricole-maroc-ue-034.jpg

    Les opérateurs du secteur agricole assurent qu’ils «redoublent d'efforts pour renforcer leur présence sur les marchés internationaux, notamment celui de l'Union européenne, en termes de développement de l’offre exportable qui permettrait de participer à la résorption du déficit de la balance commerciale» (Ph Bziouat)

    Quelques heures après la signature de l'accord agricole avec l'UE, les professionnels du secteur ne cachent pas leur satisfaction. Surtout après «la période difficile qui a donné un coup de froid aux relations entre les deux partenaires à cause des problèmes liés à l'application de l'accord sur tout le territoire national».

    Aujourd'hui, les professionnels, notamment ceux adhérant à la Fédération nationale des chambres d'agriculture, veulent renforcer davantage les échanges avec les partenaires européens. D'autant que le potentiel est loin d'être suffisamment exploité, comme l'a souligné Lahbib Bentaleb, président de cette Fédération.

    Pour lui, les opérateurs du secteur agricole redoublent d'efforts pour renforcer leur présence sur les marchés internationaux, notamment celui de l'Union européenne, qui constitue la première destination des produits agricoles marocains. Une récente réunion, tenue la semaine dernière avec le ministre de tutelle, avait permis de mettre sur la table une série de propositions pour améliorer la commercialisation des produits, notamment les agrumes, au niveau international.

    Avec ce nouvel accord agricole, les professionnels disposent d'un cadre juridique «clair et crédible», permettant de relancer les échanges agricoles entre les deux parties, selon Bentaleb. L'idée est de «renforcer l'offre exportable en produits agricoles, afin de favoriser la résorption du déficit de la balance commerciale avec l'UE».

    Pour accompagner cette dynamique, le gouvernement est appelé à mettre en place certaines incitations, notamment au profit des petits agriculteurs. C'est décisif pour renforcer toute la chaîne de valeurs, selon le président de la Fédération des chambres d’agriculture.

    Par exemple, les professionnels avaient réclamé d'accorder aux petits agriculteurs le statut d'exportateurs indirects, afin qu'ils puissent bénéficier des mêmes avantages que les grandes exploitations ayant le statut d'exportateurs directs. Bentaleb a également mis l’accent sur une série de revendications des professionnels, qui devraient permettre de renforcer la dynamique des exportations agricoles.

    Pour lui, «c’est décisif pour une meilleure exploitation des opportunités offertes par l’accord agricole avec l’UE».  C’est le cas notamment de «l’augmentation de la prime d’export des agrumes, exportés vers l’Europe, mais également vers l’Afrique, à hauteur de 1 DH/Kg».

    Idem pour «la hausse du plafond de la subvention accordée dans le cadre de l’agrégation à la réalisation de stations d’emballage, de chambres froides, et les autres aspects logistiques post-récolte, afin de résorber l’excédent des petits producteurs». Le président de la Fédération des chambres d’agriculture a aussi insisté sur l’importance de «faire bénéficier tous les agriculteurs de la qualité d’agrégés, en plus d’encourager le suivi technique des petits producteurs». 

    M.A.M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc