×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Régionalisation: Une formation pour les élus dans le Nord

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5431 Le 15/01/2019 | Partager
    Un schéma directeur régional de la formation continue en cours
    Renforcer la compétence des élus pour accompagner la décentralisation avancée
    elus-nord-031.jpg

    Les élus devront revenir sur les bancs de l’école pour suivre une formation continue obligatoire. Un minimum de 8 jours est requis par la loi à mener lors des trois premières années de mandat. L’objectif est de pouvoir comprendre la décentralisation avancée afin de pouvoir l’appliquer sur le terrain (Ph. Adam)

    La formation des élus tient vraiment à coeur à l’administration centrale. Le ministère de l’Intérieur vient de lancer une étude pour la réalisation d’un schéma directeur régional de la formation continue des membres des conseils des collectivités territoriales de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma au titre de la période 2019-2021. L’objectif est d’accompagner la décentralisation avancée telle que prônée par la Constitution de 2011.

    L’Etat est appelé à accompagner et appuyer les collectivités territoriales pour la réalisation de leurs missions et pour répondre aux besoins des citoyens. Le niveau d’instruction des élus constitue un sujet de discussion récurrent.

    Lors des dernières élections locales de 2015, le bilan est maigre avec seulement 26% de conseillers communaux qui ont un niveau d’enseignement supérieur, tandis que 30% ont un niveau secondaire, 29% ont un niveau primaire et 15% n’ont aucun niveau d’enseignement, d’où la nécessité de l’accompagnement.

    Le schéma directeur (un appel d’offres pour sa réalisation vient d’être lancé par l’Intérieur) aura à définir les axes prioritaires de formation à travers la réalisation préliminaire d’une étude sur l’existant et d’une feuille de route pour baliser le terrain.

    Il est prévu de réaliser dans le cadre de la région 24 actions de formation intéressant les différents corps d’élus dont ceux de la région et des différentes communes en plus de ceux des conseils préfectoraux. La durée des actions de formation est fixée par décret à un minimum de 8 jours à entamer au cours des 3 premières années du mandat.

    Le schéma aura aussi à identifier les axes sur lesquels la formation sera centrée.

    Cette action s’inscrit également dans le cadre d’une des missions d’appui de la Coopération espagnole relative à l’ingénierie de formation. L’un de ses aspects vise à accompagner le Maroc dans ses stratégies en renforçant les compétences des élus, entre autres acteurs.

    Cette mission d’appui considère la performance et l’efficacité de l’administration marocaine comme étant un levier de développement économique et social, un objectif à atteindre à travers la formation des acteurs et collaborateurs des institutions marocaines, y compris les collectivités territoriales.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc