Régions

Marrakech/Don du sang: Cadi Ayyad, une université pleinement citoyenne

Par Joséphine ADAM | Edition N°:5429 Le 10/01/2019 | Partager
D’année en année, toujours plus de donneurs
Un total de 2.901 dons depuis sa 1re campagne de collecte en 2014
dons-de-sang-029.jpg

Jusqu’au mois d’avril prochain, l’université Cadi Ayyad organise des collectes de sang dans ses établissements à Marrakech, Safi, Essaouira et El Kelaâ des Sraghna, selon un programme annuel préétabli (Ph. R. DeLaRosa)

«Le don du sang est la responsabilité de la société». Depuis 2014, l’université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech mène des opérations de don de sang au sein de son campus. En 4 ans, ce sont plus de 2.901 donneurs enregistrés, qu’ils soient responsables de l’établissement, enseignants chercheurs, étudiants et membres administratifs et techniques.

Un succès, puisque la fréquence moyenne augmente à chaque nouvelle édition. Forte de son contingent de plus de 110.000 étudiants pour cette année scolaire, l’UCA vient d’organiser sa 5e campagne. La directrice du Centre régional de transfusion sanguine de Marrakech, partenaire de l’initiative, confirmait, lors d’une conférence de presse, l’ampleur des besoins, soit une moyenne de 150 à 200 demandes par jour.

Cette opération rentre dans le cadre de la démarche RSU de l’université, au programme de sa stratégie 2017-2020. Une manière de formaliser sa responsabilité sociale à travers son engagement à inclure dans ses actions et au niveau de son fonctionnement interne et de ses relations avec la société les préoccupations sociales, économiques et environnementales.

don_de_sang_029.jpg

D’année en année, toujours plus de donneurs participent aux campagnes de don du sang organisées par l’université Cadi Ayyad de Marrakech

L’objectif est aussi de promouvoir, auprès de ses étudiants, les valeurs humanistes, de solidarité et de citoyenneté et de développer chez eux le sens de la responsabilité sociale, qui leur est inculqué, également, via les nouveaux modules intégrés dans leurs cursus de formation. A noter que la campagne de collecte de l’UCA se poursuit jusqu’en avril prochain dans ses établissements à Marrakech, Safi, Essaouira et El Kelaâ des Sraghna, selon un programme annuel préétabli.

A l’échelle du pays, depuis 2012, les besoins en sang augmentent à une fréquence moyenne annuelle de 22% alors que le nombre des dons du sang n’augmentent qu’à une fréquence annuelle moyenne de 6%. Le besoin est donc chaque année d’actualité.

D’autant que pendant certaines périodes (été et vacances scolaires), les stocks des produits sanguins diminuent à un niveau critique, engendrant des craintes sur la pérennité de l’approvisionnement. C’est ainsi que le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie poursuit son projet de promotion et de collecte pour garantir la disponibilité du sang, visant l’augmentation du nombre des dons pour répondre à la diminution actuelle des stocks.

J.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc