Régions

Meknès/Transport public: CityBus rempile pour 7 ans

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5429 Le 10/01/2019 | Partager
130 bus roulants et plus de 83 millions de DH d’investissement… au menu
Les premiers véhicules nouvelle génération introduits cette semaine
meknes-transport-public-029.jpg

Le groupe CityBus Transport  a lancé un méga-chantier de renouvellement de son parc circulant à Meknès. L’opération, inscrite dans le cadre de son nouveau contrat avec la mairie, coûtera d’importants investissements… 83 millions de DH rien que sur le volet parc roulant (Ph. YSA)

Les habitants de la capitale ismaïlienne découvrent depuis cette semaine des bus de nouvelle génération. En effet, le Conseil communal a renouvelé sa confiance dans le groupe CityBus Transport (CBT). «Nous avons approuvé le prolongement du contrat de gestion avec le délégataire et demandé la mise en circulation de 130 bus, au lieu de 101 actuellement, renforcer le réseau et embaucher du personnel formé», explique Abdallah Bouano, maire PJD de Meknès.

Son contrat avec CBT ira jusqu’en 2027 sur la base d’une convention révisée. Laquelle prévoit des investissements conséquents pour l’introduction de bus aux normes européennes, des bus électriques et des minibus. Une plateforme numérique pour le transport et un plan de déplacement urbain sont également prévus.  

Pour rappel, le transport public urbain collectif par autobus à Meknès est confié à la société CityBus depuis 2005, pour une durée de 15 ans. La concession devrait arriver à échéance le 31 juillet 2020. Cependant, la société concessionnaire a demandé une prorogation du contrat pour une durée de 7 ans, conformément aux dispositions de l’article 5 de la convention. Une demande qui a été approuvée par les élus lors de la session du mois de novembre.

Ainsi, le nouveau contrat stipule que le concessionnaire doit informer les usagers du service et le grand public de ses horaires, assortis de cadencement facilitant leur mémorisation. Communiquer trimestriellement une copie à la commune dans le cadre du planning de l’exploitation du réseau, améliorer la fréquence de passage des bus et mettre sur chaque ligne suffisamment de bus pour combler la demande horaire des usagers sans que le temps d'attente des usagers dépasse les 30 minutes (sauf contrainte d'exploitation indépendante de la volonté du concessionnaire) sont autant de nouvelles conditions.

«Pour y répondre, la société engage d'importants investissements», souligne Mohamed Mezzour, PDG du groupe. Pour lui, «Meknès est une ville qui nous tient à cœur, puisque c'est la ville qui a connu le démarrage de l’activité de transport urbain du groupe CityBus Transport». C’est aussi une ville qui se caractérise par un taux de vandalisme très bas, où le comportement des usagers et des étudiants est également exemplaire.

«CityBus a ainsi pu fournir un service de qualité pendant 14 ans et suite à la confiance renouvelée de la part des autorités et de la population de la ville de Meknès, nous continuerons à nous inscrire dans une démarche d’amélioration continue de ce service», affirme Mezzour.

En outre, la société a prévu un important programme d’investissement qui, sur le volet parc roulant, s’élève à plus de 83 millions de DH. Un budget qui permettra d’introduire 47 bus standards et 73 minibus. Pour le délégataire, l’objectif de cet investissement est de répondre au mieux aux mutations qu’a connues la ville de Meknès en termes d’émergence de nouveaux quartiers et de modalités de déplacement des usagers.

La société a également procédé, de concert avec l’autorité locale et l'autorité concédante, à la révision du réseau des lignes de bus. Sur la partie véhicules de transport, et à l'instar d’Oujda, qui était la première ville en Afrique à avoir un parc 100% équipé d’un accès aux personnes à mobilité réduite, CBT va offrir aux usagers meknassis un parc disposant également de cet équipement sur l’ensemble des bus

. «Lesquels seront bien entendus équipés de Wifi et de caméras pour la sécurité des passagers. Un investissement important portera également sur l’acquisition d’un outil de gestion du parc en vue d’améliorer le confort de nos passagers», ajoute le PDG du groupe.

Signalons que les premiers bus neufs ont été introduis dans le réseau dès la première semaine de 2019. «Ceci est dû à notre excellente relation avec les autorités de la ville et profitant aussi des synergies dont disposent les différentes filiales du groupe».

130 bus neufs

En vertu de son nouveau contrat avec la mairie de Meknès, CityBus s’engage à introduire de nouveaux types d’autobus. Y figurent notamment des bus standards de grande capacité, bus de 12 m de longueur châssis bas (+85 places), des bus articulés (BRT) de plus de 18 m de longueur châssis bas (+150 places) et des bus suburbains de grande capacité de 12 m (60 places). D’après les termes du cahier des charges, «en cas d'utilisation de bus articulés ou de bus à double étage, le nombre de bus doit être corrigé, avec 3 bus standards pour 2 bus articulés BRT ou à double étage, sans que le nombre de ces derniers soit inférieur à 20% du parc total». Signalons enfin que le parc d’autobus comprendra également des bus suburbains, et leur nombre ne devra pas être inférieur à 15% du parc total (130 bus).

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc