Entreprises

Trarem institutionnalise son tour de table

Par Amin RBOUB | Edition N°:5429 Le 10/01/2019 | Partager
Ouverture du capital à CDG Capital PrivateEquity
Enjeux: accélérer la croissance, développer le business pour en doubler la taille dans 3 ans
samir_bennis_029.jpg

Pour Samir Bennis, DG de Trarem, «le partenariat avec CDG Capital PrivateEquity devra nous permettre d’augmenter les capacités de production, de développer nos compétences techniques et nos métiers industriels et d’améliorer l’intégration produits made in Morocco» (Ph. Trarem)

Nouvel entrant dans le tour de table de Trarem, groupe industriel marocain spécialisé dans l’aménagement et la conception des espaces de travail (mobilier de bureau, solutions sur mesure). En effet, l’entreprise vient d’ouvrir son capital au fonds d’investissement CDG Capital PrivateEquity.

Cette opération a été actée fin décembre dernier et l’investissement s’est opéré via le fonds Capmezzanine II SCR à travers une participation minoritaire. Ce dernier compte ainsi accompagner la société dans son ambitieux plan de développement.

Le choix de ce nouveau partenaire intervient dans un contexte de croissance et de transformation pour l’entreprise. «Ce partenariat devra nous permettre d’augmenter les capacités de production, de développer nos compétences techniques et nos métiers industriels et d’améliorer l’intégration produits made in Morocco». «Nous avons choisi CDG Capital PrivateEquity car nous avons été séduits par leur approche d’accompagnement pour des entreprises en phase de croissance», explique Samir Bennis, directeur général de Trarem.

«Nous sommes un groupe industriel marocain, fondé par mon grand-père il y a 60 ans et sommes convaincus que c’est le moment opportun pour Trarem d’accélérer sa croissance et prendre des parts de marché tant au Maroc qu’à l’échelle du continent africain», ajoute-t-il.

Du côté de CDG Capital PrivateEquity, Brahim Guessous (partner) se réjouit de cette alliance «prometteuse» dans un secteur à fort potentiel de croissance. «Trarem est une marque à forte notoriété, une référence reconnue par ses clients qui lui font confiance depuis plusieurs années.

La société a beaucoup investi dans la modernisation de son outil de production, ses process industriels, ses ressources humaines. Compte tenu des opportunités actuelles et celles à venir, nous sommes convaincus d’apporter une réelle valeur ajoutée à notre partenaire Trarem», estime Guessous.

Des gisements d’opportunités à saisir

L’entrée dans le capital intervient aussi dans un contexte d’accélération industrielle, de lancement de plusieurs chantiers d’usines, de sites d’équipementiers (automobile, aéronautique, offshoring…). De même, le démarrage de Casa Finance City plaide en faveur d’un mouvement d’institutions et de groupes privés au sein de ce hub financier.

Plusieurs organisations, notamment dans les services financiers devront y emménager ou ouvrir des bureaux. A toute cette dynamique viennent s’ajouter les ouvertures de locaux de bureaux, des tours et sièges de grandes banques (BMCE Bank, AWB…). C’est dire l’existence de gisements d’opportunités à saisir que ce soit dans l’industrie ou les services. Une tendance qui annonce un nouveau cycle économique censé monter crescendo pour le mobilier d’entreprises.

Sur ce registre, l’ouverture de son capital devra apporter plus d’agilité, voire de souplesse au groupe Trarem. Les enjeux de cette opération devront se traduire non seulement par une assise financière plus importante, mais surtout via une montée en cadence de l’outil de production, l’acquisition de machines de dernière génération et l’optimisation de l’organisation et des processus industriels.

Actuellement, Trarem réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 100 millions de DH. Depuis 10 ans, l’entreprise a injecté plusieurs dizaines de millions de DH dans la modernisation de l’outil de production, via l’acquisition de machines de nouvelle génération. Ce qui s’est traduit par une montée en positionnement et en gamme. L’industriel accompagne plusieurs groupes marocains (banques, télécoms...) à travers leur expansion à l’échelle continentale.

Parallèlement, il a signé des partenariats avec des groupes internationaux de renom, notamment Herman Miller (2008), Interstuhl (2000), ou encore Quinette Gallay Renaissance (2003). Des signatures et des références solides pour anticiper et répondre aux besoins d’une clientèle de plus en plus exigeante (expertise, qualité, design, ergonomie, conseil, accompagnement, SAV…).

                                                                                               

60 ans déjà

Fondé en 1957, le groupe Trarem est l’un des industriels marocains pionniers dans la conception et la fabrication de mobilier de bureaux et l’aménagement des espaces de travail. Le site s’étend sur 12.000 m2 de surface de production à Casablanca (Roches Noires).

Pendant plus de 60 ans, il a développé un process intégré de bout en bout et des solutions de design sur mesure. Trarem fait valoir des références solides puisqu’elle possède un portefeuille de clients assez diversifié: banques, assurances, télécoms, offshoring, industrie automobile, aéronautique, administration publique, universités et académies, grandes entreprises...

L’entreprise compte un effectif de 250 salariés. Un personnel hautement qualifié dont les trois quarts sont dédiés à la production. Le taux d’encadrement est de 25%. Une cellule d’une vingtaine de salariés est spécialisée dans les études techniques, l’aménagement, le design ou encore la R&D.

Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc