×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Tesla investit 2 milliards de dollars en Chine

    Par L'Economiste | Edition N°:5428 Le 09/01/2019 | Partager
    Le constructeur américain démarre les travaux de son usine de Shanghai

    En pleine guerre commerciale entre Washington et Pékin, Tesla Inc lance la construction de son site de production de Shanghai (Chine), le premier hors des Etats-Unis. De quoi susciter des réactions de Donald Trump, prompt à réprimander les sociétés américaines qui ne privilégient pas l’emploi aux Etats-Unis ou tentent de contourner les sanctions imposées à la Chine.

    Le projet qui coûtera environ 2 milliards de dollars devrait être livré cet été, a annoncé Elon Musk, co-fondateur de Tesla à l’inauguration des travaux. Ce qui permettra, selon lui, de viser la sortie des premiers véhicules électriques pour la fin de l’année et atteindre un rythme de croisière en 2020. La construction du site de production devrait permettre à Tesla de doubler ses capacités de production mondiale.

    Le démarrage de la production est prévu pour fin 2019. Le projet est la première étape dans la localisation de la production du constructeur automobile sur le plus grand marché du monde. Il reflète également un changement de cap de la Chine vers l’ouverture de son marché automobile.

    Installé sur un terrain de près de 860.000 mètres carrés, l’usine baptisée «Shanghai Giga» devrait produire 500.000 véhicules à plein régime, destinés exclusivement au marché chinois. Seuls des modèles abordables de la «Model 3 et Model Y» y seront produits. Le dirigeant a indiqué par le passé vouloir, dans un premier temps, produire 3.000 Model 3 par semaine sur le site de Shanghai. Tous les autres modèles haut de gamme seront, quant à eux, construits aux Etats-Unis et destinés au marché mondial.

    En 2017, la firme a certes vu ses ventes progresser de 52%, mais avec 17.000 véhicules écoulés, Tesla ne totalisait que 2,2% des voitures électriques vendues en Chine. Par ailleurs, la guerre commerciale avec les Etats-Unis a entraîné une augmentation des droits de douane sur les voitures importées des Etats-Unis.

    M.Ko. avec agences

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc