×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Spoliation foncière: Un verdict très attendu

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5421 Le 27/12/2018 | Partager

    L’affaire Kimia sera bientôt jugée à la Cour d’appel criminelle de Casablanca. Du nom d’une famille qui a vu sa villa au quartier Oasis spoliée. L’un des accusés, Abderrahim Amal, est conservateur foncier. Ce qui donne à ce procès une envergure particulière. Le fonctionnaire a été condamné une première fois, en septembre 2018, à dix ans de prison ferme. Un notaire et le médecin «acquéreur» ont eu droit à la même peine. La sentence de la Cour d’appel est très attendue sur ce dossier. La partie civile croise les doigts. Le conservateur foncier a un frère magistrat qui exerce à la Cour d’appel de Tanger. L’indépendance de la justice va de soi, n’est ce pas?

    F.F. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc