De bonnes sources

Spoliation foncière: Le ministère de la Justice enquête

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5417 Le 21/12/2018 | Partager

Rebondissement dans l’affaire Brissot, du nom d’un vieux couple spolié. Le ministère de la Justice enquête depuis jeudi 20 décembre à la Cour d’appel de Casablanca. Et pour cause, «l’erreur matérielle » d’un greffier a engendré la cassation, le 18 juillet 2018, d’un arrêt rendu dans ce procès emblématique. Le fonctionnaire qui rédige les PV d’audience a confondu à plusieurs fois le nom d’un juge, Mohammed Marssade, avec ceux de ses confrères! Cette pirouette explique pourquoi le dossier sera rejugé devant la même juridiction. «L’erreur» soulève beaucoup d’interrogations. L’inspecteur général du ministère de la Justice, Mohammed Nacer, supervise l’enquête administrative pour déterminer les responsabilités. Le ministre, Mohammed Aujjar et son équipe, tiennent ainsi leur promesse. Ce dossier a été révélé par L’Economiste (6 septembre 2018).

F.F.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc