×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5415 Le 19/12/2018 | Partager

    ■ Un braconnier condamné à visionner «Bambi»

    caris_insolite_015.jpg

     

    Un juge de l’Etat américain du Missouri a condamné un braconnier multirécidiviste à visionner régulièrement «Bambi», grand classique de Walt Disney relatant la vie d’un faon dont la mère est tuée par un chasseur. David Berry devra obligatoirement regarder le long-métrage d’animation au moins une fois par mois durant sa peine d’un an de prison, infligée à l’issue d’une enquête officiellement qualifiée comme «l’une des plus importantes menées dans l’Etat en matière de braconnage». Berry et d’autres membres de sa famille sont suspectés d’avoir tué des centaines de cervidés sur une période de trois ans, ont indiqué, dans un communiqué du 13 décembre, les services de protection de la nature du Missouri. «Les cervidés étaient des trophées mâles tués de façon illégale, principalement la nuit, pour leur tête, le reste de la dépouille étant abandonné sur place», a expliqué le procureur du comté de Lawrence, Don Trotter. Le braconnier condamné «est dans l’obligation de regarder Bambi de Walt Disney, le premier visionnage devant intervenir avant le 23 décembre 2018, puis être suivi d’au moins un autre visionnage lors de chacun des mois consécutifs de l’incarcération du prévenu», a imposé dans sa décision le magistrat Robert George, cité par le journal Springfield News-Leader.

    ■ Arrêté pour avoir prédit le jour du Jugement dernier
    Un «prophète» qui avait prédit la mort des habitants d’une localité du nord de l’Ethiopie, y provoquant la panique, a été arrêté par la police, a rapporté une agence de presse proche du pouvoir. Selon l’AMMA, agence de presse de la région Amhara (nord), le «prophète du Jugement dernier» aurait dit aux habitants de la localité d’Ergoye qu’il revenait du paradis avec un message peu réjouissant. «Quand je suis entré au paradis, j’ai rencontré une femme disant être la Vierge Marie. J’ai également rencontré Dieu qui m’a dit que les gens de ma région seraient éliminés lundi», aurait dit cet homme, cité par l’AMMA. Cette «prophétie» a provoqué la panique dans la région, de nombreux commerces et écoles ayant fermé pendant plusieurs jours. Les Ethiopiens, majoritairement chrétiens, sont profondément religieux. Des études ont montré que nombre d’entre eux croient aux déités surnaturelles. Ces dernières années ont vu l’émergence de prédicateurs charismatiques, dont certains font l’objet d’un culte de la personnalité.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc