Culture

Maître Gims rempile à Marrakech!

Par Joséphine ADAM | Edition N°:5415 Le 19/12/2018 | Partager
Un concert gratuit le 28 décembre sur la mythique place Jemaa El Fna
La star de la variété, un grand amoureux du Maroc
maitre_gims_015.jpg

Maître Gims reprend du service sur la place Jemaa El Fna de Marrakech. Comme l’année dernière, le chanteur annonce un concert exceptionnel gratuit pour la soirée du 28 décembre prochain. Un clin d'oeil pour cet amoureux du Maroc, qui a fait de ses lunettes noires sa marque de fabrique: notre photographe a réussi à déshabiller son regard.... (Ph L'Economiste)

Il est comme à la maison. Maître Gims reprend du service sur la place Jemaa El Fna de Marrakech. Comme l’année dernière, le chanteur annonce un concert exceptionnel gratuit pour la soirée du 28 décembre prochain. L’artiste est généreux et très attaché à la ville où il fait de réguliers séjours en famille dans sa luxueuse villa.

Pour célébrer la nouvelle année, il revient sur scène entonner avec son public ses plus grands succès. Une foule de monde se masse sur la place, et pour les plus chanceux, une zone VIP leur est réservée, avec un espace de restauration. En 2017 déjà, la ville et l’agence NB2 Event production avaient relevé le défi d’organiser le concert en moins de 4 semaines.

Cette initiative, on la doit à Youssef Aarab, bras droit et ami d’enfance de l’artiste rappeur, dont l’idée était de créer un spectacle historique gratuit. Cerise sur le gâteau, le chanteur et acteur marocain Douzi était en première partie, quand le comédien Eko animait cette soirée baptisée «Stars in the place». Excepté un trafic paralysé aux abords de la place, tout a été maîtrisé, avec la sécurité comme priorité, par les autorités de la ville, largement mobilisées avant, pendant et après un spectacle, qui aura duré 7 heures.

Maître Gims fait des apparitions régulières au Maroc, tant professionnellement que dans sa vie privée. En 2017, il déclarait sur la scène de Mawazine être «tombé amoureux du Maroc». Il n’en fallait pas plus pour enflammer le public, qui lui a répondu en entonnant l’hymne national.

Pour rappel, Gandhi Djuna, de son vrai nom, est né à Kinshasa avant d’arriver en France à l’âge de 2 ans. Sa carrière, il la démarre au début des années 2000 au sein du groupe de rap Sexion d’Assaut avec lequel il remporte des disques de platine et de diamant. Son premier album solo, Subliminal, il le sort en 2013.

Le succès est tel qu’il est estampillé par le magazine Challenges comme le 2e artiste français le mieux payé de cette année, derrière Mylène Farmer et juste devant Johnny Hallyday. La suite, tout le monde la connaît. Des millions d’albums et de singles vendus, des numéros 1 dans les classements, des concerts vite bouclés, et des récompenses.

J.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc