×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Education: L’Aref de Casablanca apure 80% de ses dettes

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5413 Le 17/12/2018 | Partager

    Près de 500 millions de DH, c’est le montant payé par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (Aref) de Casablanca-Settat en 2018, pour régler ses dettes auprès de ses différents prestataires. Un effort «exceptionnel», selon son management. Le taux de paiement de l’Académie, au titre des dettes échues, est ainsi de 80%. «Cet effort nous a permis de restaurer la confiance des entreprises partenaires, et d’activer nos chantiers. En 2018, nous avons pu construire 31 nouveaux établissements, un record», confie le directeur de l’Aref, Abdelmoumen Talib.

    A.Na

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc