×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    PME: Les promesses d'El Othmani

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5413 Le 17/12/2018 | Partager
    Il s'est engagé à aplanir les difficultés auxquelles elles font face
    Des réunions annuelles de suivi et d'évaluation des politiques au profit des PME
    L'accès au financement continue d'être un talon d’Achille
    el-othmani-gouvernement-pme-013.jpg

    Le gouvernement veut faire preuve de plus d'écoute vis-à-vis des opérateurs économiques. Saâdeddine El Othmani a fait savoir qu'une réunion sera tenue au moins une fois par an. Objectif: définir les mesures nécessaires au développement des entreprises et les moyens de les soutenir (Ph. DR)

    Allongement des délais de paiement, difficulté d'accès au financement, lenteur des procédures administratives… Ce sont les principaux obstacles au développement des PME au Maroc. Au-delà des mesures prises dans le cadre de la mise à niveau de l'environnement des affaires, les petites et moyennes entreprises ont besoin de solutions adaptées.

    C'est dans cette logique que s'est tenue une réunion ministérielle sur le programme national des politiques au profit des PME. Pour le chef du gouvernement, le renforcement de cette catégorie d'entreprises est décisif. Surtout qu'elles constituent près de 90% du tissu productif au Maroc.

    Saâdeddine El Othmani a dit être «conscient du rôle que jouent les PME dans la dynamique de création des richesses, mais aussi en tant que réservoir d'emplois». D'où l'importance, selon lui, des mesures prévues par le gouvernement au profit de cette catégorie d'entreprises dans le projet de loi de finances, actuellement en 2e lecture à la Chambre des représentants.

    Définir les mesures nécessaires et moyens de soutien

    Aujourd'hui, le gouvernement veut être au chevet de ces entreprises. Plusieurs PME mettent la clé sous le paillasson chaque année à cause des difficultés qui entravent leur développement. El Othmani a insisté sur l'importance des rencontres tenues avec les représentants des entrepreneurs. «Le gouvernement est mobilisé pour répondre à leurs attentes», a-t-il affirmé. Mais il a précisé qu'il est important «d'améliorer les méthodes d'interaction avec ces entreprises».

    Les rencontres autour des difficultés des PME seront institutionnalisées. Le chef du gouvernement a fait savoir qu'une réunion sera tenue au moins une fois par an. Objectif: définir les mesures nécessaires au développement des entreprises et les moyens de les soutenir. «Ça sera également une occasion de faire le suivi et d'évaluer l'impact des politiques publiques sur les performances de cette catégorie d'entreprises», a expliqué le chef du gouvernement.

    Actuellement, les PME continuent de faire face à des freins au développement, particulièrement en matière d'accès au financement.

    Depuis quelques mois, certaines mesures sont en cours de mise en place. C'est le cas notamment avec le relèvement du plafond du microcrédit, favorisant l'intégration des PME dans ce circuit de financement. Mais pour accéder aux nouvelles incitations, les PME sont appelées à muscler leurs outils de gouvernance, afin de gagner en performance.

    M.A.M.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc