×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5411 Le 13/12/2018 | Partager

    ■ Un couple nu au sommet d’une pyramide

    cari_insolite_011.jpg

     

    Les autorités égyptiennes ont ouvert une enquête au sujet d'une vidéo montrant un couple nu apparemment au sommet de la pyramide de Guizeh, dont la diffusion sur les réseaux sociaux a provoqué un tollé dans le pays, a indiqué mardi le ministère des Antiquités. La vidéo montre un couple escalader dans l'obscurité une pyramide présentée comme celle de Guizeh puis un homme et une femme nus, au petit matin, dans une pose suggestive, mais floutée, au sommet. Elle a été postée sur YouTube le 8 décembre par le photographe danois Andreas Hvid qui dit avoir escaladé la pyramide avec une amie fin novembre. Elle a recueilli plus de 2,5 millions de vues. Très vite, elle a suscité colère et polémique en Egypte, où beaucoup ont vu dans ces scènes des actes illégaux et irrespectueux du patrimoine égyptien. «Une civilisation de 7.000 ans s'est transformée en décor pour une scène sexuelle», a écrit un internaute égyptien sur Twitter. «Ils veulent porter atteinte à la dignité et la fierté des Égyptiens, car la pyramide reflète la gloire et la grandeur du peuple égyptien», a affirmé un autre. Les autorités ont toutefois émis des doutes sur la véracité des images diffusées et ont ordonné une enquête.

    ■ Petit doigt coincé dans l'accoudoir… Il poursuit la compagnie aérienne!
    Un Californien a entamé des poursuites contre deux compagnies aériennes américaines qu'il tient pour responsables de sa mésaventure: son petit doigt est resté coincé durant près d'une heure dans l'accoudoir de son siège de première classe. Selon la plainte déposée à Los Angeles contre American Airlines et SkyWest Airlines, il aura fallu l'intervention des pompiers et d'un mécanicien spécialisé, qui a démonté l'accoudoir, pour libérer l'infortuné voyageur. Acteur de son Etat, Stephen Keys affirme avoir subi «une intense détresse émotionnelle et des douleurs durant plusieurs semaines» après l'incident survenu le 9 septembre à bord d'un vol reliant Reno (Nevada) à Los Angeles (Californie). L'accident s'est produit pendant qu'il relevait son accoudoir pour se saisir de sa ceinture de sécurité. C'est alors que son auriculaire s'est pris dans un petit trou situé sous l'accoudoir, selon la plainte.
    «Le mécanisme à ressort situé à l'intérieur du trou de cet accoudoir a exercé une pression intense sur le doigt du plaignant, provoquant instantanément une blessure, un gonflement et de la douleur», écrivent les avocats de la victime. Stephen Keys a à plusieurs reprises tenté de se dégager, sous le regard étonné des autres passagers, «ce qui a transformé sa situation difficile en humiliation publique», déplorent-ils.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc