×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Bouquet énergétique mondial: Quelle place pour le nucléaire

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5400 Le 28/11/2018 | Partager
    Près de 400 centrales dans le monde dont 25% sont aux USA
    Maîtrise technologique, stockage des déchets et sécurité, les grands défis
    richard_t.jpg

    Pour Richard T. Kouzes, chercheur au Pacific Northwest National Laboratory aux USA, la question de construction de centrale nucléaire pourra, dans l’avenir, se poser à certains pays comme le Maroc. Cela pour leur permettre de répondre aux besoins de leur population en énergie et d’accompagner le développement de leur pays (Ph. RTK)

    - L’Economiste: L’émergence des énergies renouvelables et les questions environnementales entameraient-elles le déclin du nucléaire?

    - Richard T. Kouzes: Difficile d’apporter une réponse globale, car la situation change d’un pays à un autre. Par exemple chez nous aux USA, le charbon et le gaz naturel restent les premières sources pour la production de l’électricité avec une part d’environ 60%. Alors que le secteur nucléaire, avec près d’une centaine de centrales, assure quelque 23%.

    Le reste est effectué à travers les barrages et les énergies renouvelables (5%). Pour le moment, la construction de nouvelles centrales nucléaires n’est pas envisageable. Une telle situation va certainement se traduire, dans les 20 prochaines années, par un accroissement forcé dans le temps de vie des centrales en exploitation.

    - Pourquoi la contribution des énergies renouvelables reste-t-elle faible dans votre pays?
    - Cela revient, entre autres, à certains problèmes techniques particulièrement celui du stockage de l’énergie produite par le solaire. Il y a des solutions mais qui restent très coûteuses. Pour le moment, on ne dispose pas encore d’une solution optimale à ce problème de stockage notamment pour les pays où le soleil se fait rare durant de longues périodes de l’année. Ce qui n’est pas le cas pour votre pays le Maroc. A mon avis, la question de la construction d’une centrale nucléaire va se poser à l’avenir pour un certain nombre de pays comme le Maroc. Et ce, pour leur permettre de répondre aux besoins de la population en électricité et d’accompagner le développement de leur pays.

    - Qu'en est-il dans les autres régions du monde?
    - En Allemagne, on assiste à la fermeture des centrales nucléaires remplacées par celles au charbon. En matière de gaz naturel, le pays est dépendant de la Russie qui lui fournit près de 30% de ses besoins dans cette ressource stratégique. En revanche, dans d’autres pays, on assiste à un développement soutenu du secteur nucléaire notamment en Chine, Russie et Inde.

    - Le nucléaire pose de sérieux défis aussi...
    - Ces défis on peut les résumer en trois points essentiels: la maîtrise de la technologie, ce qui pose la question de la formation. A cela s’ajoutent la sécurité et la sûreté ainsi que la gestion du stockage des déchets.

    Propos recueillis par Noureddine EL AISSI  

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc