×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossier Spécial

    Matériaux de construction Weber réinvente le mortier au Maroc

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5396 Le 22/11/2018 | Partager
    Ouverture d’un centre de formation à Casablanca
    L’entreprise structure son marché et les modalités d’application
    weber-maroc-096.jpg

    La colle à carrelage représente plus de 30% de la production de Weber Maroc (Ph. Al Nasser)

    Weber, filiale du groupe Saint-Gobain spécialisée dans la fabrication de mortiers industriels, investit environ 7 millions de DH dans une école de formation. Localisé sur son site de production de Dar Bouazza, le centre formera 140 applicateurs, distributeurs, architectes et bricoleurs par mois, voire 200 à terme.

    «La quote-part additionnelle qui pourra découler de cet investissement variera entre 12 et 30% de ventes additionnelles. Le fruit de cet investissement n’est pas que monétaire. Notre plan de retour sur investissement s’étend jusqu’à 2030. La problématique n’est pas la systématisation des ventes, mais l’élévation du niveau de connaissance technique chez l’applicateur des mortiers», explique Maha Hmeid, DG de Saint-Gobain Weber Maroc.

    La filiale Weber est spécialisée dans le mortier industriel, c’est-à-dire du revêtement de façade gris ou teinté dans la masse et industrialisé, les colles à carrelage et des solutions d’étanchéité. Ses produits sont des sacs pré-dosés et prêts à l’emploi.

    Le cœur d’activité du groupe Saint-Gobain est le second œuvre et la finition, particulièrement l’enveloppe du bâtiment: revêtement intérieur et extérieur, vitrage, isolation, étanchéité. Les activités du groupe agglomèrent tous les corps d’état. Ce qui lui vaut de ne pas avoir de concurrent direct, mais plutôt des concurrents spécialisés.

    Sa longévité s’explique par la forte synergie entre ses différents corps de métier, le fait d’être une force de proposition pour les professionnels du bâtiment et un taux de rotation produit élevé. Son taux d’innovation équivaut à 25%. En d’autres termes, 1 produit sur 4 de la gamme n’y figurait pas 5 ans plus tôt. En 2017, le groupe a réalisé 40,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, avec plus de 179.000 collaborateurs dans 74 pays.

    Saint-Gobain Weber Maroc revendique le leadership du marché des mortiers pour façade. Plus de 70% de sa production reste locale dont plus de 40% teintée dans la masse. Dans la zone de Casablanca, le management affiche une maîtrise de 40% du marché. Sur le segment de la colle à carrelage, Weber s’applique à combattre des habitudes à la peau dure.

    En effet, le gros de ce marché est occupé par le ciment, ce qui est propre au Maroc. Le projet d’école de formation permettra de transmettre les bonnes pratiques. L’objectif étant de pousser la filière des carreleurs à utiliser de la colle, des joints et stabiliser le revêtement du sol. L’entreprise produit des solutions qui combattent l’humidité et permettent d’étancher le bâtiment.

    Installé depuis début 2016 à Dar Bouazz, le site industriel couvre à peine 20% de la consommation nationale, estimée à 250.00 tonnes/an. Toutefois, le potentiel national s’étend à plus de 2 millions de tonnes de mortier par an. Une bonne partie des besoins nationaux sont importés par différents acteurs de la filière, du fait du manque de réglementation et de normes spécifiques au Maroc.

    Pour gagner en autonomie, le management annonce, pour 2019, d’autres investissements qui visent à améliorer sa ligne de production et étendre sa gamme.

    M.Ko.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc