Competences & rh

6 Marocains sur 10 heureux en entreprise

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5395 Le 19/11/2018 | Partager
Les ¾ sont motivés par l’impact de leur travail
6 entreprises ont décroché le label Happy AtWork
Total Call, Résolution Call, Umanis, Hit Radio, PGA SCCA et Altados, les gagnants
marocains_entreprises_095.jpg

Le label Happy at Work a pour mission d’accompagner les entreprises dans le développement interne et dans l’amélioration de leur attractivité. Il donne par la même occasion plus de transparence aux cadres en recherche de nouvelles opportunités de carrière

Il y a quelques mois ReKrute annonçait son partenariat avec choosemycompany.com qui opère dans le domaine de la réputation. A eux deux, ils ont décliné le label Happy AtWork, destiné à l’ensemble des entreprises de taille et d’origine différente, au Maroc. Ce prix vient récompenser les sociétés où les salariés sont les plus heureux et motivés.

Pour cette première édition, 6 entreprises de différentes tailles ont décroché, jeudi dernier à Casablanca, le label du HappyIndex / AtWork. Dans la catégorie des sociétés qui ont plus de 1.000 collaborateurs, c’est Total Call qui remporte la première place. Pour celles qui ont entre 500 et 1.000 employés, le label revient à Résolution Call. Umanis a décroché le prix pour la catégorie 100 à 500 collaborateurs, Hit Radio pour celles ayant entre 50 et 100 salariés, le courtier en assurance PGA SCCA pour celle entre 20 et 50 employés. Pour finir, Altados a été primé dans la catégorie moins de 20 collaborateurs.

Cette enquête de satisfaction a fait ressortir un constat positif quant à l’avis des salariés sur leur entreprise. En effet, plus de 6 Marocains sur 10 assurent être heureux au travail. «Cela va sans dire que c’est une statistique qui rassure les plus sceptiques quant au climat social qui règne au sein des entreprises marocaines», souligne le management de ReKrute.com.

Plus en détails, 76% de personnes qui occupent un poste dans le secteur de la sécurité, hygiène et environnement prennent du plaisir au travail. Ils sont suivis de ceux opérant dans les services (68%) et l’immobilier (64%). En revanche, près de la moitié des salariés de la communication se disent peu épanouis dans leur entreprise. C’est le cas aussi pour ceux qui sont dans le secteur de l’IT (46%). «Les entreprises ont compris l’importance de mettre en place un environnement d’apprentissage stimulant et motivant. Ces notions sont donc totalement inhérentes au bien-être au travail des salariés. Responsabiliser un salarié permet de donner un sens à son travail», confie Philippe Montant, DG de ReKrute.com.

Autre constat de l’étude, plus de ¾ des sondés affirment être plus motivés par l’impact de leur travail sur l’activité de l’entreprise, dépassant ainsi, la note obtenue au niveau international. Malgré ce constat positif, d’autres facteurs démontrent un certain mal-être chez les salariés marocains. Parmi eux, le salaire et la reconnaissance qui se positionnent à la dernière place du classement. En effet, moins de 4 répondants sur 10 confient que leur rémunération ne correspond ni au poste ni aux responsabilités qui leur sont attribuées.

La confiance accordée aux salariés est elle aussi un élément clé pour l’épanouissement au travail. Plus de 70% assurent qu’ils jouissent de la confiance de leur management et plus de 76% disent constater l’impact de leur travail sur la réussite de l’entreprise.

Par ailleurs, les Marocains sont attirés par les postes qui leur garantissent un développement de leurs compétences et une évolution de carrière. L’ambiance au travail est aussi une dimension qui a toute son importance. «Si l’accomplissement personnel est un facteur de bien-être, les travailleurs n’évoluent cependant pas en vase clos », indique le management de ReKrute.

Ils citent aussi l’esprit d’équipe comme l’un des facteurs essentiels de leur satisfaction, chose que les entreprises ont bien assimilé. Depuis quelques années, elles organisent fréquemment des événements pour créer un esprit de cohésion chez leurs collaborateurs.

Méthodologie

Ce sont plus de 8000 salariés marocains qui ont évalué leur entreprise pour ce classement. Les 18 questions étaient axées sur le développement professionnel, l’environnement stimulant, la motivation et le management, le salaire et la reconnaissance, la fierté et le plaisir. Chaque question est évaluée sur une échelle de 1 à 5. Les entreprises ont été réparties par taille afin d’avoir une comparaison exhaustive. Plus de 200 entreprises ont candidaté à cette 1re édition. Trois critères ont été retenus pour décrocher le label HappyIndex / AtWork, à savoir: Obtenir une note de satisfaction globale supérieure à 3,8/5, qu’au moins la moitié des salariés répondants à l’enquête, et que 60% des répondants soient prêts à recommander leur société à un ami. 

Tilila EL GHOUARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc