×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Retraite: Un taux de couverture très bas

    Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5391 Le 13/11/2018 | Partager
    20% des personnes qui travaillent couvertes
    Les BTP et l’agriculture sont à des taux bas
    couverture_retraite_091.jpg

    Les salariés disposent d’un taux de couverture retraite de 39,5%. Les indépendants sont à des niveaux faibles mais cela est appelé à changer avec l’arrivée du régime qui leur est dédié

    A peine un actif occupé sur cinq est couvert par un régime de retraite! L’enquête nationale sur l’Emploi de 2017 du Haut Commissariat au Plan rend compte des marges d’amélioration en termes de couverture retraite. En ville, les taux (33%) restent plus importants qu’en milieu rural (6%). La différence entre les deux est de 27 points!

    Les statistiques du HCP, dont la publication coïncide avec les assises nationales de la protection sociale, renvoient aussi à l’étendue du  travail au noir dans les différents secteurs d’activité. Dans  l’industrie, y compris l’artisanat et les services,  les taux de couverture sont respectivement de 37,1% et 32,9%. Les «BTP» et l’Agriculture, forêt et pêche sont respectivement à des taux de couverture retraite de 8,9% et 4,5%.

    La ventilation selon le statut professionnel relève que quatre salariés sur dix et un employeur sur cinq sont affiliés à un régime de retraite. Ce taux passe à 2,4% chez les indépendants. Pour ces derniers, le régime dédié se déploiera progressivement avec une priorité pour les professions libérales. Car la grande difficulté est  l’identification de la population éligible en particulier celle qui opère dans des activités non organisées. La pension de retraite doit concerner 5,8 millions de travailleurs non salariés pour un  taux de cotisation de 10% du revenu forfaitaire qui dépendra de la catégorie dont relève le professionnel.

    Basé sur le système de points, ce régime prendra en compte l’intégralité de la carrière dans le calcul de la pension mais l’adhésion est facultative pour les travailleurs indépendants dont le revenu annuel est inférieur à 1,5 fois le smig! L’arrivée de cette couverture renvoie aussi à la fragmentation du système de retraite avec des  différences en matière de financement, de calcul des prestations et de conditions d’octroi (voir aussi L’Economiste du lundi 12 novembre édition n°5390).

    Le HCP a également effectué un zoom sur la couverture médicale. Sur une population estimée à 34,8 millions en 2017,  46,6% disposent d’une couverture médicale. Selon le statut professionnel, les salariés sont les mieux couverts (56,9) suivis des employeurs (41,2%). Viennent ensuite les aides familiales et les indépendants avec respectivement 23,1% et 31,3%.

    Dans le cas des indépendants, le taux de couverture devrait s’améliorer avec la mise en place de l’AMO qui vise une population de 11 millions de personnes représentant près de 30% de la population.

    K.M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc