×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Zenata Eco-cité: Les 1ers résidents pour 2022!

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5374 Le 18/10/2018 | Partager
    70% des logements destinés à la classe moyenne
    Les tarifs démarrent à 8.000 DH/m2
    Toutes les infrastructures de base sont livrées
    zneta-eco-cite-074.jpg

    Maquette de ce que sera l’axe métropolitain (zone nord) de l’Eco-cité de Zenata. Le parc central constitue la 1re partie de réalisation du parc métropolitain, qui s’étend de l’autoroute jusqu’à la route côtière (Source: SAZ)

    AL Futtaim Group, Sonae Sierra, Saudi German Hospital, Arts et Métiers ParisTech, promoteurs immobiliers… Les investisseurs se bousculent au portillon pour réserver leurs emplacements à l’Eco-cité de Zenata.

    Après la phase de travaux sur les infrastructures (2015-2018), les premières conventions sont aujourd’hui signées avec les principaux partenaires dans 4 secteurs-clés (ou locomotives): résidentiel, santé, éducation et commerce, annonce Amine El Hajhouj, DG de la Société d’Aménagement Zenata (SAZ) mardi 16 octobre.

    La partie invisible de cette nouvelle ville de 1.860 hectares (soit l’équivalent de Mohammedia intra-muros) est aujourd’hui pratiquement achevée. Voiries, ouvrages d’art, travaux d’assainissement, de raccordement à l’électricité et à l’eau potable sont en cours de finalisation. «Il ne reste que quelques travaux de finition et d’implantation de mobilier urbain qui prendront fin d’ici décembre 2018», affirme Kacem  El Hajji, directeur du Pôle Opérations à SAZ, filiale de la CDG.

    La partie résidentielle sera l’une des premières composantes à voir le jour.

    Sept promoteurs, dont l’identité n’a pas encore été dévoilée, démarreront les travaux sur le 1er quartier qui sera livré dès 2022. Situé à 400 m de la plage de Zenata, ce quartier baptisé «La Ferme» sera en effet la 1re zone résidentielle à sortir de terre.

    D’une superficie de 70 ha, le quartier est structuré en 2 centres de vie, de part et d’autre d’un parc de 8 hectares avec des zones vertes, des aires de jeu pour enfants, des places publiques et des fontaines sèches ainsi que des terrains de sport.

    De plus, il est à proximité d’un parcours sportif de plus de 5 km, ponctué d’espaces de fitness, d’un skatepark et de jeux pour enfants. Ce dernier comprendra également une place centrale de 6.000 m², favorisant les rencontres et les animations publiques.

    Organisé selon les principes traditionnels des médinas marocaines, le quartier de la Ferme dispose d’un circuit piéton et cyclable et offre tous les équipements de proximité en matière d’éducation, de culte, de santé, de commerce et de transport. «70% des logements de Zenata seront destinés à la classe moyenne», tient à préciser El Hajhouj. Plus de 2.000 unités sont prévues pour cette 1re phase avec des tarifs qui oscillent entre 8.000 et 10.000 DH, poursuit-il.

    Sur le pôle santé, Saudi German Hospital (SGH) prévoit la construction d’un centre hospitalier de 300 lits et 6 blocs de spécialités, intégrant une université médicale et paramédicale, des résidences pour le personnel ainsi qu’une offre hôtelière pour les patients et leurs familles.

    Le campus universitaire international de Zenata abritera pour sa part des enseignes nationales et internationales pour des formations dans des métiers d’avenir notamment l’ingénierie, la santé et le commerce. «Les Arts et Métiers ParisTech» est l’une des premières à s’installer avec son campus d’ingénierie «Industrie du futur 4.0». Le pôle commercial sera développé avec un groupement d’investisseurs dont Al Futtaim Group (Arabie saoudite), Sonae Sierra (Portugal), Marjane...

    «Ces derniers vont ramener de nouvelles franchises qui n’existent pas sur le marché», annonce SAZ. En termes d’architecture, le futur mall se veut un nouveau concept avec un «food-court de dernière génération». «La première phase du centre commercial de l’Eco-cité Zenata a été marquée par l’ouverture du premier Ikea au Maroc en 2016. La deuxième phase, en cours de développement, en fera une véritable destination familiale de commerce et de loisirs», souligne El Hajhouj.

    Selon le DG, un projet de cette envergure ne peut se concrétiser qu’au bout de 10 ou 12 ans (rien que pour la 1re phase). A signaler que la finalisation du programme de réinstallation des ménages bidonvillois in situ est prévue pour 2023. Ce programme concerne 8.700 ménages. Il sera réalisé en 3 phases, sur un foncier global de 142 hectares.

    Un investissement de 22 milliards de DH

    «En tout, le montant global d’investissement du projet est estimé à 22 milliards de DH dont foncier et travaux d’infrastructures», souligne le DG de SAZ. La 1re phase de viabilisation (de 800 hectares) aura, à elle seule, nécessité une enveloppe de 11 milliards de DH (entre foncier et VRD). Le financement est assuré par les fonds propres de la CDG, mais aussi avec la contribution de bailleurs de fonds, à savoir l’AFD (1,5 milliard de DH) et la BEI (1,5 milliard de DH). Sans compter une subvention de l’UE (4 millions d’euros) destinée à la partie études.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc