×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Saïdia: Et de quatre pour la Sailing Cup

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5372 Le 16/10/2018 | Partager
    Une régate statutaire pour voiliers légers et habitables
    La promotion de la destination en ligne de mire
    saidia_sailing_cup_072.jpg

    L’organisation des compétitions sportives, des régates à visée promotionnelle et des animations attractives, est indispensable pour la valorisation des infrastructures en place (Ph. AK)

    Plus de 70 participants (espagnols, français, anglais et marocains) ont animé la 4e édition de la régate statutaire de Saïdia. La Sailing Cup est une compétition internationale de courses nautiques organisée par la marina et le club nautique de Saïdia.

    Elle est réservée aux voiliers habitables et écoles de voiles et bénéficie de l’accompagnement de la Société de développement de Saïdia et son partenaire hôtelier Melia. La compétition qui s’est organisée en cinq manches, samedi dernier, a permis aux compétiteurs Mohammed Hanna (Yacht club de Rabat) de s’imposer dans la classe «Optimist», Omar Daddach (Royal yacht club du Mdiq) de remporter le Laser radial, Anas El Ayadi (Yacht club de Rabat) de se classer premier au catamaran, Imane Adjira (Yacht club de Mohammedia) de battre tous ses concurrents dans le Laser 4.7, alors que Joaquin Angoloti du RCEL Candado, il s’est distingué dans la régate pour voiliers habitables. 

    L’organisation de ce type de concours est indispensable pour la promotion de la marina de Saïdia, explique Alain Conan, le plus ancien client de cette marina. Un plaisancier, satisfait d’avoir choisi Saïdia. Pour lui, la station offre l’essentiel de services à des prix encourageants.

    C’est presque 35% de moins par rapport aux ports de plaisance européens avec de multiples atouts dont dix mois de beau temps sur une année. De plus la station est de plus en plus animée avec l’inauguration de nouveaux hôtels, d’un aquaparc, de terrains de golf, d’un arrière-pays envoûtant et d’une destination en pleine mutation.

    Des atouts que la société de développement de Saïdia compte exploiter pour promouvoir la destination. Elle vient de le faire au salon international de la Rochelle, il y a quinze jours. Elle compte persévérer lors des salons nautiques de Paris, Düsseldorf, Barcelone, etc. Le but est d’atteindre 50% de remplissage à court terme.

    «L’augmentation de la capacité d’accostage est importante pour toutes les marinas. Toutefois, il est impératif d’améliorer la qualité des services proposés en termes de maintenance, services techniques, animation… pour réussir le défi de la compétitivité», explique Mohammed Hanafi, contremaître de la marina de Saïdia. Ce travail à la base est indispensable pour faire de Saïdia un hotspot pour l’accostage des bateaux profitant des bonnes conditions climatiques et de navigation.

    Pour le moment, le pic d’occupation se situe lors de la saison estivale avec plus de 200 bateaux et jet-skis. Un taux d’occupation jugé faible par rapport à la capacité de la marina qui compte 1.335 points d’amarrage. Pour le moment, la marina offre toutes les prestations et services en matière de maintenance, amarrage, aire de carénage, sécurité avec mise en place d’un guichet unique pour toutes les rentrées et sorties.

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc