×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Le textile maintient sa croissance

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5370 Le 12/10/2018 | Partager
    + 3% au 1er semestre et de bonnes perspectives pour le reste de l’année
    Les industriels satisfaits de la dynamique du secteur
    Double salon «Maroc in mode» et «Maroc sourcing» à Marrakech
    textile-salon-070.jpg

    128 exposants dont une vingtaine de l’étranger participent au double salon du textile, qui se poursuit jusqu’au 12 octobre à Marrakech (Ph. Mokhtari)

    Pas de turbulences dans le ciel des textiliens. Le secteur maintient sa croissance. Une progression de 3% a été enregistrée au terme des 6 premiers mois de l’année, et les opérateurs se frottent déjà les mains en tablant sur une année positive.

    C’est dans ce contexte favorable que se poursuit à Marrakech le plus important événement de la profession: Maroc in mode et Maroc sourcing, installé à l’esplanade Park expo du circuit My Hassan. Ce double salon, organisé par l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith), regroupant une centaine d’opérateurs, est une vitrine de l’industrie textile marocaine.

    Cette année encore, l’Amith a réussi à attirer de nombreux chefs d’entreprises, responsables achats et approvisionnements, créateurs du Maroc, mais aussi internationaux originaires de Turquie, de France, d’Espagne, de Portugal, de Tunisie, du Pakistan… Ce sont surtout  les acheteurs internationaux qui intéressent les exposants. Et selon Mohamed Tazi, directeur général de l’Amith, «une belle brochette d’enseignes et de marques prestigieuses a répondu présent à cette édition».

    La corporation reste confiante et motivée. Le textile marocain affiche une dynamique importante, et une tonicité vigoureuse à l’export depuis 6 ans. «La stratégie du plan d’accélération industrielle du textile a donné des résultats tangibles et performants au profit des acteurs structurés et orientés à l’export», se réjouissent les professionnels.

    exportation_textile_070.jpg

    En 2017, les exportations du secteur ont atteint 37 milliards de DH. La dynamique de croissance se poursuit avec une hausse de 3% à fin juin dernier

    Globalement, le secteur est en croissance continue depuis 2012. L’année 2017 s’est achevée avec un chiffre d’affaires record de 37 milliards de DH à l’export. «Au cours des deux dernières années, la dynamique du secteur a permis au Maroc d’afficher respectivement la 2e et 3e meilleure performance à l’export sur l’UE», indique Tazi.

    Selon les chiffres de l’Office des changes, les perspectives pour 2019 sont tout autant positives. Une bonne nouvelle pour un secteur qui compte plus de 1.600 fabricants spécialisés dans le textile, avec une capacité de production de plus d’un milliard de pièces par an. L’industrie du textile et de l’habillement est d’ailleurs le plus grand employeur du pays et pèse 24% des exportations marocaines.

    Pour l’association des professionnels du textile, le développement à l’international nécessite de s’affranchir un peu plus des process de transformation au profit de l’industrialisation, et ce, en favorisant l’émergence de la valeur ajoutée.

    L’Amith compte poursuivre d’autres chantiers pour 2019. D’abord, mettre en place une  structure de formation et d’expertise pour accompagner la montée en performance des entreprises textiles marocaines, et faire émerger les compétences nationales.

    Autre chantier, renforcer le positionnement du Maroc dans le modèle de la Fast Fashion pour en faire un avantage compétitif différencié. Les écosystèmes denim et maille bénéficieront, d’ailleurs, d’un programme de soutien financé par la coopération suisse et suédoise. Le marché local représente, aussi, une réelle opportunité pour l’avenir de l’industrie textile. Il est estimé à  44 milliards de DH d’ici 2020.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc