×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Le Maroc, un accélérateur chez Whirlpool

    Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:5370 Le 12/10/2018 | Partager
    L’extension du portefeuille produit a dynamisé l’activité: +50%!
    Casablanca devient le hub régional pour l’Afrique de l’ouest
    mohamed_el_yassir_070.jpg

    Mohamed El Yassir est directeur régional de Whirlpool Moyen-Orient et Afrique. «Dans la région, le Maroc est l’un des marchés les plus dynamiques du groupe», assure-t-il. Au premier semestre, les ventes de l’électroménager blanc y frôlaient les 2 milliards de DH. Casablanca est désormais un hub pour l’Afrique de l’ouest (Ph. MEY)

    - L’Economiste: Dans quel état se trouve votre activité au Maroc? Whirlpool semble avoir perdu du terrain…
    - Mohamed El Yassir:
    Pas du tout, au contraire. Nos chiffres ne montrent aucune régression. Notre activité n’a jamais été aussi en croissance que durant ces deux dernières années: plus de 50%! Avec l’Afrique du Sud, l’Egypte et l’Irak, le Maroc est l’un des marchés les plus dynamiques dans la région que je supervise. L’introduction de nouvelles marques explique l’accélération de la croissance de notre activité, mais aussi l’extension de notre portefeuille produit. Grâce à la marque Indesit et à bien d’autres que nous avons lancées, nous couvrons mieux tous les segments du marché.
     Nous avons enregistré une croissance de près de 30% des ventes (unités) pour nos lave-linges à chargement frontal et à chargement par le dessus au premier trimestre. Les tendances de ventes dans les autres catégories de produits sont également encourageantes. Pour les congélateurs horizontaux, nous détenons aujourd'hui près de 34% de part de marché et notre volume global de ventes a augmenté au premier trimestre de cette année.

    - Comment expliquer un tel décalage alors que le secteur immobilier marque le pas?
    - A une certaine période, la situation économique était difficile au Maroc. Nous avons le choix entre se mettre en retrait ou attaquer. Nous avons fait le choix de la deuxième option et cela a fini par payer. Même si l’immobilier est un débouché important pour Whirlpool Maroc, nous ne sommes pas non plus dépendants de son état de santé. Je pense que les ménages apprécient la qualité de nos produits et nous maintiennent leur confiance. Il y a une très forte demande de renouvellement sur le réfrigérateur, le congélateur et le lave-linge. Le petit électroménager sur lequel nous avons mis le paquet explose également. Par ailleurs, nous avons été plus agressifs dans la promotion de nouvelles marques. Et nous récoltons aussi les fruits du partenariat stratégique avec nos distributeurs.

    - Que diriez-vous de l’environnement des affaires au Maroc?
    - Si je devais le comparer à certains pays au Moyen-Orient, je dirais que le Maroc c’est du miel. L’Egypte et l’Irak sont bien plus grands en taille, mais l’environnement des affaires y est beaucoup plus compliqué.

    L’analyse des tendances du marché par Gfk

    Grand électroménager:
    Les catégories à forte croissance sont les lave-vaisselle, l’encastrable et les machines à laver.
     Le petit électroménager a enregistré une croissance de 2,7% poussée par la préparation culinaire et les aspirateurs. Une légère régression a été constatée au niveau des machines à café et des machines à jus.
     Le segment des réfrigérateurs et des congélateurs reste sur sa tendance baissière. La période de Aid Al Adha reste la saison où les meilleures ventes seront réalisées. Le secteur réalise la moitié de ses ventes durant cette période.

    Propos recueillis par Abashi SHAMAMBA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc