Competences & rh

Méthode Anact: Prévenez l’absentéisme de vos troupes!

Par Karim Agoumi | Edition N°:5362 Le 02/10/2018 | Partager
methode-anact-062.jpg

Récente sous nos latitudes, la méthode Anact consiste à prévenir et à réduire l’absentéisme en déterminant le profil type des salariés concernés et en analysant les raisons de leurs comportements. Pour cela, un consultant soumet aux employés un questionnaire spécifique et stratégique portant sur les caractéristiques du poste ou encore le contexte socio-organisationnel qui devra être minutieusement analysé et interprété (Ph. Pepite SC)

Localiser et mettre en évidence les causes de l’absentéisme en entreprise pour mieux le prévenir. C’est le concept à la fois original et novateur de la méthode Anact. Un outil de gestion récemment apparu sous nos latitudes et axé sur une démarche en trois temps mettant à profit les bases de données du groupe et des employés.

Un moyen perspicace d’éviter une baisse de la productivité et des profits ou encore une hausse des coûts causée par les remplacements horaires. Une pratique qui nécessite néanmoins beaucoup d’implication et de transparence pour pouvoir être menée avec succès. Partez à la rencontre de cette méthode aux multiples bénéfices qui prend en considération le bien-être des troupes grâce à Redouane Rizki, psychologue du travail.

■ Une méthode pour avoir des salariés plus présents et impliqués
Anact est une méthode de gestion et de prévention de l’absentéisme conçue en 2014 en France pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT). Elle identifie et mesure en détail les absences perturbatrices pour l’activité de l’entreprise et susceptibles d’être reliées aux conditions de travail tout en proposant des solutions adéquates et adaptées. Sont ainsi visés en premier lieu les absences injustifiées et les  arrêts maladie. Les absences prévisibles, comme le congé payé ou encore le congé maternité, ne sont quant à elles pas prises en considération.

L’avis du spécialiste: Cette méthode apporte des solutions concrètes au phénomène de l’absentéisme, qui affecte la plupart des organisations actuelles. Elle permet de mener à bien un diagnostic complet du phénomène au sein d’une structure donnée et d’en venir à bout en remontant à la source du problème. Un moyen d’améliorer la santé et le bien-être des salariés tout en répondant sensiblement à leurs différents besoins.

■ Un phénomène à ne surtout pas négliger
L’absentéisme est un phénomène à ne surtout pas négliger en entreprise. Ce problème occasionne en effet des coûts directs de remplacement, mais également d’autres coûts indirects tels que la baisse de la qualité ou encore les retards au niveau des délais. Il oblige par ailleurs à réorganiser les collectifs de travail pour remplacer les absents, ce qui implique des efforts de management supplémentaires.

redouane_rizki_062.jpg

Redouane Rizki est psychologue du travail et responsable «Recrutement & Onboarding» au sein d’Allianz Maroc. Il emploie régulièrement la méthode Anact auprès de ses clients (Ph. R.R.)

L’avis du spécialiste: D’après une récente étude de l’institut Alma Consulting Group, 1% d’absentéisme coûterait près de 1,87% de la masse salariale. Au-delà de l’aspect purement financier, ces arrêts entraînent de sévères répercussions sur l’ambiance de travail et affectent sensiblement la productivité des équipes. L’addition se révèle ainsi particulièrement lourde au final.

■ Une application concrète en trois temps
Pour appliquer avec succès la méthode Anact en entreprise, il est avant tout conseillé d’analyser l’ensemble des données disponibles. Un consultant externe calcule tout d’abord le taux d’absentéisme des employés, lequel est exprimé comme le ratio entre le nombre de jours d’absence et le nombre de jours théoriquement travaillés. Ces informations sont ensuite croisées avec des caractéristiques aussi essentielles que le poste occupé, le sexe ou encore les compétences des travailleurs. Il est également jugé utile de calculer la durée des absences, allant de courtes (moins de dix jours) à longues (plus de trois mois). Une fois le profil type des absents réalisé, l’expert identifie et analyse les causes de ces comportements. Il remet pour cela à un échantillon de salariés donnés un questionnaire axé sur la grille Anact, laquelle interroge chacun d’entre eux sur l’ensemble des facteurs d’absentéisme existant au sein de l’entreprise. Un modèle divisé en trois thèmes bien distincts comprenant les caractéristiques du travail, le contexte socio-organisationnel ou encore la vie hors-travail. Des questions fermées liées aux conditions de travail ou au mode de management dont les réponses seront rigoureusement interprétées par le consultant, qui tentera d’en dégager les facteurs les plus récurrents. Le spécialiste mobilise pour finir salariés, managers et médecins du travail pour rechercher des solutions communes au problème. Une étape pouvant prendre la forme de séances de réflexion en groupe et qui découle sur des actions correctrices réalistes parmi lesquelles l’aménagement des rythmes de travail, la révision des horaires, l’amélioration de l’ergonomie des postes ou encore l’introduction de méthodes participatives. Une fois le plan d’action mis en route, le top management devra informer régulièrement les salariés sur les progrès et économies réalisés.

L’avis du spécialiste: Il est opportun de préciser qu’il s’agit d’une démarche rigoureuse visant à développer des programmes incitant à la présence et adaptés aux conditions spécifiques d’une entreprise donnée. Un instrument qui permet aux managers d’opter pour le choix le plus judicieux, au meilleur coût possible. Une fois les données relatives à la paie et aux fichiers du personnel rassemblées et croisées par un psychologue ou un consultant externe, ce sera aux salariés de répondre à un questionnaire spécifique afin d’identifier les raisons de ces absences. Il en découle au final un véritable plan d’action nécessitant la coordination de l’ensemble des acteurs clés de l’entreprise.

methode_anact_2_062.jpg

■ L’apanage des secteurs financiers et industriels au Maroc
La méthode Anact est apparue au Maroc il y a environ deux ans. Cette démarche est pratiquée par bon nombre de cabinets de conseil en ressources humaines et en psychologie du travail. L’outil est utilisé dans plusieurs secteurs clés parmi lesquels la finance, l’industrie ou encore l’offshoring.

L’avis du spécialiste: Les entreprises du Royaume font de plus en plus appel aux psychologues et aux consultants pour prévenir l’absentéisme et tenter de le réduire. La méthode Anact fait partie de ces nouvelles méthodes. Cependant, sans données fiables au sein de l’entreprise intéressée, la démarche risque de ne pas porter ses fruits.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc