×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Startup: LaFactory ajuste son modèle économique

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5362 Le 02/10/2018 | Partager
    Objectif: accompagner les corporates dans la durée
    Déjà 24 bons de commandes décrochés!

    LaFactory, l’espace d’innovation de ScreenDy, adopte un nouveau modèle de développement. L’annonce de cette nouvelle orientation a été faite au cours de la célébration de son premier anniversaire, dans ses locaux nichés au 8e étage du Technopark de Casablanca.

    L’évènement a réuni les équipes, dirigées par Mehdi Alaoui, par ailleurs président de la commission Economie numérique et NBIC de la CGEM, Othman El Ferdaous, secrétaire d’Etat en charge de l’économie numérique, Saloua Karkri-Belkeziz, présidente de la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (Apebi) ainsi que plusieurs acteurs de l’écosystème.

    Des partenariats étalés sur 3, voire 5 ans

    L’objectif de LaFactory est de devenir une structure d’accompagnement des grands groupes, dans leur transformation digitale et démarche d’innovation via des partenariats étalés sur 3, voire 5 ans. La startup continuera tout de même à organiser des programmes ponctuels de 6 mois ou une semaine (bootcamps).

    «Capitalisant sur notre retour d’expérience, ce moment est propice pour expliquer aux grands groupes que l’innovation est une démarche continue et non ponctuelle», explique Omar Amrani, responsable des programmes d’innovation et des partenariats chez ScreenDy.

    A travers cette réorientation, LaFactory compte proposer un ensemble de démarches d’innovation (Design Thinking, Lean Startup, méthodologies itératives…) aux grandes entreprises, afin qu’elles identifient leur propre modèle d’innovation.

    Chaque corporate ayant son historique et une maturité digitale qui lui est propre, un rapprochement avec les startups s’impose afin qu’elles puissent parler le même langage et se comprendre. Le nouveau modèle intègre plusieurs phases, à commencer par l’acculturation pour s’assurer que les collaborateurs internes connaissent et utilisent les méthodologies d’innovation. Interviendront ensuite les phases de transformation, accélération…

    Créée dans l’optique de rapprocher les startups des corporates, la startup technologique a su gagner la confiance de grands groupes, notamment Attijariwafa bank, BNP Paribas, Royal Air Maroc, ONCF, Inwi ou encore CGEM avec l’organisation du Hack&Pitchs de son université d’été.

    Son succès auprès des grandes entreprises lui a permis d’organiser 85 événements et activités autour de l’entrepreneuriat et l’innovation (Pitchs, formations, bootcamps, Open Innovation, Hack&Pitchs…), avec à la clé 24 solutions déployées ou en cours et autant de bons de commandes signés.

    En une année d’exercice, 10 entreprises innovantes ont été créées, 50 autres ont bénéficié du networking que leur offre son écosystème, 743 rendez-vous B2B entre startups technologiques et grands groupes privés et publics ont été organisés. Au total, environ 60.000 collaborateurs de grands groupes ont été sensibilisés aux démarches d’innovation.

    Mieux encore, les dirigeants de LaFactory préparent également un projet de développement au Sénégal et en Côte d’Ivoire via des partenaires locaux (Incub’ivoir et CTIC Dakar).

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc