×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Oujda: Une nouvelle jeunesse pour le complexe sportif

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5357 Le 25/09/2018 | Partager
    55 millions de DH pour aménager le grand stade d’Oujda
    Eclairage, charpente métallique, engazonnement... l’essentiel des travaux
    oujda-complexe-sportif-057.jpg

    La maquette numérique à planification 4D du complexe sportif d’Oujda laisse présager un stade aux normes internationales

    Trois bailleurs de fonds ont mis la main à la poche, le ministère de la Jeunesse et Sports, la Fédération royale marocaine de football et la wilaya de l’Oriental, pour financer les travaux d’aménagement, d’entretien et de réhabilitation du complexe sportif d’Oujda. Au total, 55 millions de DH sont débloqués pour redonner une nouvelle jeunesse à ce stade, inauguré en 1976.

    Les travaux ont démarré en août et dureront jusqu’à fin février 2019. Les premières interventions concernent l’installation d’un nouveau système d’éclairage et l’engazonnement de l’aire de jeu en gazon naturel pour un budget de 15 millions de DH.

    Pour l’éclairage, les travaux sont réalisés à 90% alors que l’engazonnement enregistre un avancement de 15% (au 15 septembre). Les travaux concernent aussi le changement des sièges de la tribune officielle, la fixation de 20.000 nouveaux sièges, 100 fauteuils VIP et 30 sièges avec tables pour la presse. En parallèle, les vestiaires des joueurs et arbitres, la salle des conférences et les annexes y afférentes seront renouvelés.

    L’aménagement extérieur concernera la création d’une nouvelle clôture, l’aménagement des évacuations d’un poste de commandement, et le renouvellement des locaux administratifs. Pour ce qui est du contrôle de l’accès et de la sortie des spectateurs, un tourniquet de contrôle et l’implantation de caméras de surveillance sont programmés. Idem pour l’installation d’un équipement sophistiqué pour détection et protection des incendies avec sonorisation de sécurité.

    A ces travaux indispensables au jeu et la sécurité, la wilaya de l’Oriental débloquera 11 millions de DH. Ils seront consacrés aux gros œuvres, reprise des revêtements, plomberie et sanitaire pour les spectateurs, électricité externe et couverture de la partie centrale des gradins en charpente métallique.

    Le suivi de l’avancement des travaux est piloté par Mouad El Jamaï, wali de la région, qui s’est fixé comme objectif immédiat de doter Oujda d’un terrain aux normes internationales et d’une équipe compétitive en Botola Pro D1.

    En attendant, le Mouloudia d’Oujda est contraint de jouer au complexe Moulay Abdallah à Rabat et de s’entraîner au Centre national des sports Moulay Rachid. Un exil forcé qui durera jusqu’à fin février si les autorités de Berkane maintiennent leur interdiction de laisser jouer le Mouloudia dans leur ville.

    «L’équipe de la Renaissance de Berkane recevait à Oujda, durant 2 saisons, lorsque son terrain subissait des travaux de réhabilitation et au lieu de nous rendre l’ascenseur, on nous le refuse», clament des milliers de supporters du MCO. Un mauvais coup pour la cohésion régionale alors que la régionalisation avancée est en marche. 

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc