Entreprises

C’est parti pour la 1re usine du chinois Dicastal à Kénitra

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5348 Le 12/09/2018 | Partager
Elle sera spécialisée dans la fabrication de jantes automobiles
Une deuxième unité est prévue
Le coût global de l’investissement avoisine les 350 millions d’euros
dicastal-a-kenitra-048.jpg

Le coup d’envoi des travaux de construction au niveau d’Atlantic Free Zone à Kénitra a été donné ce lundi 10 septembre. L’usine sera prête avant fin 2019. Elle emploiera près de 650 personnes, dont le recrutement a déjà commencé (Ph. NEA)

L’écosystème automobile de la zone industrielle de Kénitra se renforce avec l’arrivée d’un nouveau poids lourd. Il s’agit du chinois Citic Dicastal, leader mondial de la production de jantes en aluminium. Le groupe a opté pour Kénitra pour implanter sa première usine au Maroc.

Juste après la signature de la convention d’investissement avec l’Etat marocain, fin juillet dernier, l’opérateur chinois est passé à l’action. Ce lundi 10 septembre, les travaux de construction du projet ont été lancés. Ils ont été confiés au groupe marocain SGTM.

«Nous prévoyons une deuxième unité au Maroc. Mais nous n’avons pas encore arrêté notre choix concernant le site d’implantation. Nous examinons deux options: la zone industrielle de Kénitra ou celle de Tanger», révèle Badr Lahmoudi, DG de Dicastal Morocco Africa.

En tout cas, le groupe chinois a déjà mobilisé 12 ha au niveau du site de Kénitra, permettant la réalisation de deux usines. Le coût de l’investissement pour la réalisation des deux unités avoisine 350 millions d’euros. Leur capacité de production est estimée à 6 millions de jantes aluminium par an, dont une grande partie destinée à l’export, notamment vers l’Europe.

Tous les efforts seront déployés pour que cette unité soit opérationnelle avant fin 2019. Le management du groupe précise que le projet de construction s’étalera sur 8 mois, entre construction et installation des process. «La livraison des ateliers s’opèrera par étape, ce qui permettra de travailler en parallèle pour la mise en marche des machines», est-il précisé.

Pour respecter les délais de mise en service de cette première usine, le groupe a déjà entamé l’opération de recrutement du personnel dont l’effectif total atteindra 650 personnes. «Une partie des équipes sera envoyée en formation dans les usines du groupe en Chine. Des équipes de support viendront également de Chine, ce qui favorisera le transfert technique au profit des cadres marocains», précise Lahmoudi.

Avec le projet de Kénitra, le groupe chinois vise à renforcer le positionnement de son réseau à travers le Monde. Il dispose de 30 unités de production en Europe, en Amérique du Nord et en Chine, dédiées à la production de composants légers et de jantes en aluminium. Parmi ses clients figurent les principaux constructeurs automobiles, comme Renault-Nissan, PSA, GM, Ford, Toyota, Volkswagen, BMW, Audi…

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc