×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5312 Le 11/07/2018 | Partager
    inde-6economie-mondiale.jpg
     

    ■ L'Inde, 6e économie mondiale 

    Le produit intérieur brut (PIB) de l'Inde a dépassé pour la première fois celui de la France en 2017. L’Hexagone est relégué ainsi au septième rang des économies mondiales, selon la Banque mondiale. L'an dernier, le PIB de l’Inde a ainsi atteint 2.597 milliards de dollars contre 2.582 milliards pour la France, selon des chiffres actualisés fin juin. Ce chiffre confirme le rebond de l'économie indienne entamé à partir de juillet 2017, après plusieurs trimestres de ralentissement imputé à des mesures choc du gouvernement Modi. Dans le monde, les Etats-Unis restent sans surprise la première économie avec un PIB évalué à plus de 19.390 milliards de dollars. Ils sont talonnés par la Chine avec plus de 12.237 milliards de dollars. En ce qui concerne le Maroc, il est désormais classé 7e économie africaine avec un PIB estimé à 109,1 milliards de dollars en 2017. Il était 6e dans les derniers classements de l'institution de Bretton Woods.
     
    ■ Recul des fraudes sur les moyens de paiement
    La fraude sur les moyens de paiement émis en France a reculé en 2017, représentant un montant de 744 millions d'euros, soit 54 millions de moins qu'en 2016. Les paiements modernes ayant renforcé leur sécurité, selon une récente étude de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, instance dépendante de la Banque de France. Les fraudes à la carte bancaire, le mode de paiement préféré des Français, ont représenté près de la moitié du montant total (48%) des escroqueries enregistrées, soit 360,7 millions d'euros. Elles ont également représenté la quasi-totalité (97%) des 5,1 millions de transactions frauduleuses enregistrées l'an passé.
    Toutefois, le taux de fraude sur les opérations par carte émises en France a diminué pour s'établir à 0,054% (contre 0,063% en 2016), taux le plus bas depuis 2009, dû essentiellement à une baisse notable des fraudes sur le paiement à distance. Et ce alors que le montant total des transactions par carte en France et à l'étranger a nettement augmenté (+5,8%) pour s'élever à 664,6 milliards d'euros.
     
    ■ Climat: Les grands fonds souverains s'engagent
    Six fonds souverains pesant ensemble plus de 3.000 milliards de dollars (Norvège, Nouvelle-Zélande, Qatar, Arabie saoudite, Koweit, Emirats arabes unis) ont décidé de s'engager pour la lutte contre le changement climatique. Dans une charte, ces poids lourds de la finance mondiale s'engagent à encourager les entreprises dans lesquelles ils investissent à intégrer le risque du changement climatique et présenter des données publiques sur leur stratégie bas carbone. Ils ont aussi décidé «d'allouer une part de l'allocation de leurs fonds à des investissements verts», s'est félicité le président français Emmanuel Macron. Leur engagement commun s'inscrit dans le cadre du «One Planet Summit» du 12 décembre, qui visait à mobiliser le secteur privé pour le climat, en particulier le secteur financier. 
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc