Analyse

Marsa Maroc: «La situation est revenue à la normale»

Par Jihad RIZK | Edition N°:5315 Le 16/07/2018 | Partager
mohamed-abdeljalil.jpg

Mohamed Abdeljalil, président du directoire de Marsa Maroc (Ph. F. Al Nasser)

- L’Economiste: Quelle est la situation actuelle du port de Casablanca?
- Mohamed Abdeljalil:
En termes de chargement et déchargement des conteneurs par Marsa Maroc sur les camions, la situation au port de Casablanca connaît un retour à la normale depuis le vendredi 6 juillet, après un ralentissement de quatre jours. Ce retard a été provoqué par la mise en exploitation du nouveau système d’information d’exploitation des terminaux conteneurs de Marsa Maroc. Le ralentissement a été accentué par un bug informatique survenu le mercredi 4 juillet et rapidement dépassé dès le lendemain. Durant la première semaine de mise en exploitation du nouveau système, le nombre moyen journalier de sorties de conteneurs pleins à l’import a baissé à 555 boîtes par rapport à 828 boîtes/jour traitées lors de la semaine du 25 juin ayant précédé le basculement informatique. Aujourd’hui, la situation est revenue à la normale. Le nombre moyen de sorties/jour est de 857 conteneurs entre le 9 et le 13 juillet.

- Comment s'est déroulé le basculement du système Cosmos au nouveau Ternimal Operating System (TOS)?
- Le basculement a été opéré dimanche 2 juillet pour profiter de l’absence de sorties camions. Toutefois, lors du déploiement de solutions informatiques de cette importance, des dysfonctionnements apparaissent, que la phase de test n’a pas permis d’anticiper et qui sont traités par une équipe de vingt ingénieurs spécialisés. Aujourd’hui, le système est stabilisé. Il est dans sa phase de montée en puissance. Nos équipes sont mobilisées 24h/24 pour atteindre le fonctionnement optimal du système dans les meilleurs délais tout en réduisant au maximum les effets du changement sur la qualité de service.

- Avez-vous informé tous les intervenants avant la migration?
- Avant la mise en exploitation, nous avons informé l’autorité portuaire ainsi que Portnet, les services de la Douane et l’ensemble des agents maritimes concernés. Dès le début des difficultés rencontrées, nous avons organisé des réunions d’information et de communication avec les associations des transporteurs, des transitaires et les agents maritimes. Nous maintenons un contact quotidien pour être à l’écoute des difficultés qu’ils peuvent encore rencontrer afin d’apporter des solutions concrètes et immédiates à leurs demandes.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc