Régions

Fès/Gestion des parkings: El Azami veut mettre de l’ordre

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5290 Le 08/06/2018 | Partager
Les consultations pour la création d’une SDL lancées
25 ans de gestion déléguée, investissements… le détail du CPS
Deadline pour déposer sa candidature: le 29 juin
fes-parking-090.jpg

Une nouvelle SDL pour la gestion des parkings sera créée incessamment en partenariat avec le privé. Celle-ci sera chargée des services de stationnement durant les 25 prochaines années (Ph YSA)

Ça y est! Les consultations pour la création d’une société de développement local (SDL), qui sera chargée de la gestion et de l’exploitation du stationnement sur la voie publique et sur les parcs de stationnement sont lancées.

En effet, la Commune de Fès vient de lancer un appel à candidature dans ce sens. A travers cette opération, Driss El Azami El Idrissi, maire de la ville, cherche à identifier les candidats potentiels qui l’accompagneront dans «la rénovation de la gestion du stationnement», dans le respect de la loi organique relative aux communes.

Techniquement, la sélection du partenaire se fera selon la procédure du dialogue compétitif. Comme pour la SDL de l’éclairage public, l’objet de cette procédure est de permettre à la commune de déterminer, sur le fondement des propositions remises par les candidats durant le dialogue, la ou les solutions ainsi que les moyens techniques les mieux à même de répondre à ses besoins, à partir d’éléments préalablement élaborés. A noter que les candidats de la SDL pour la gestion des parkings, peuvent retirer le dossier de consultation à la direction générale des services communaux de Fès.

Pour les responsables communaux, cette opération vise à créer une structure (SDL) qui aura à la fois l’expertise du métier des meilleures pratiques internationales, tout en gardant le contrôle nécessaire à la bonne réalisation du projet. Concrètement, les actionnaires de la SDL seront la commune de Fès à hauteur de 51% au minimum et l’opérateur (un expert en gestion de stationnement dont le choix est l’objet de la présente consultation) à hauteur de 49% au maximum.

En attendant, et afin de permettre à tous les concurrents de s’enquérir des difficultés et renseignements relatifs à la présente consultation, une visite des lieux a été organisée le 29 mai, en présence de représentants de la commune. «Ainsi, les entreprises intéressées doivent déposer leurs dossiers de candidature avant le 29 juin à 11h», explique-t-on auprès de la mairie.

Et de poursuivre: «la création de cette SDL consiste en la mise en place d’un mode de gestion innovant et intelligent. Celui-ci permettra d’améliorer la qualité du service ainsi que les recettes générées par le secteur». Elles sont estimées actuellement à près de 5 millions de DH par an. Grâce au projet de la SDL, les recettes devraient atteindre, d’ici trois ans, 18 millions DH par an, estiment les responsables de la commune.

A Fès, le problème des parkings ne date pas d’hier. Il y a quelques années déjà, des lettres de contestation avaient été adressées au conseil de la ville. Lequel avait promis d’améliorer ce service, en délégant ce secteur à des sociétés privées, afin d’organiser sa gestion et générer des recettes régulières. Pas de crainte, répondent les dirigeants de la Commune.

«La future SDL fera de l’ordre et mobilisera un premier investissement de l’ordre de 74 millions de DH pour la création d’un parking à deux niveaux d’une capacité de 500 véhicules, à la place Florence en plein centre-ville», annoncent-ils.

«Cette société se chargera également de la gestion du stationnement au niveau des avenues de la ville, la conception et la création de nouveaux parkings et la contribution à l’emploi des jeunes», promettent-ils. Le secteur lui sera délégué, pendant une durée de 25 ans, à compter de la date de signature du contrat.

Selon les termes du CPS, outre la réalisation d’un parking de deux étages en sous-sol sur la place de Florence, la société se chargera de toutes les études techniques et des documents administratifs nécessaires pour la réalisation de ce projet, dans une période ne devant dépasser 10 mois, à compter de la date de signature du contrat.

La SDL aura une période de deux mois pour le lancement effectif des travaux. La mairie exige également un montant de 6 millions de DH, qui sera encaissé annuellement. Notons enfin que cette somme sera révisée chaque année sur la base des augmentations des prix des tickets et des espaces exploités par la société.

Pallier les dysfonctionnements

La SDL en charge des parkings devrait résoudre les dysfonctionnements liés au stationnement, lesquels constituent un véritable fardeau pour la commune, notamment sur le plan financier. Car, la ville n’est pas couverte entièrement par des parkings, et ceux existants connaissent des dysfonctionnements sur le plan organisationnel et de gestion. Pour y remédier, la nouvelle structure devrait afficher la tarification, instaurer une nouvelle méthode de collecte des recettes, identifier ses gardiens et les doter d’uniforme. Aussi, la future SDL devrait incarner la smart city dans la gestion des places de parking. Ceci, à travers la création d’un service intelligent 2.0, qui permettra un stationnement plus rapide des automobilistes. Il sera question de développer une application mobile et une interface web dédiée.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc