×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Marrakech, ligne d’arrivée des voitures de la belle époque

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5285 Le 01/06/2018 | Partager
    Le Maroc Historic Rally relie Rabat à Marrakech
    Une cinquantaine d’équipages en course
    La 9e édition prévue du 17 au 23 juin
    ancienne-voitures-085.jpg

    Porsche 911, Alpine Renault, Mazda Triumph ou Lancia Stratos vont prendre la route le 18 juin prochain de Rabat jusqu’à Marrakech. Une cinquantaine d’équipages sont engagés pour la 9e édition du Maroc Historic Rally (Ph. Haase Foto Classic)

    Porsche 911, Alpine Renault, Mazda Triumph ou Lancia Stratos vont prendre la route le 18 juin de Rabat jusqu’à Marrakech. La 9e édition du Maroc Historic Rally compte une cinquantaine d’équipages engagés.

    Au travers des routes d’Ifrane et de la forêt de cèdres Aïn Leuh, de Bin El Ouidane, du lac Massira, de Benguerir et des régions d’Essaouira, les plus belles voitures d’époque et leurs pilotes vont s’affronter. Celles et ceux qui ont écrit les plus belles pages du sport automobile entre 1962 et 1986.

    La première étape est dédiée à Paul-Emile Decamps, décédé en 2017. Un hommage porté  par son grand ami Marc Lacaze, engagé à bord d’une Manta, et de ses deux fils, eux aussi en course avec leur Ford Escort Gr. 4, à travers 4 spéciales dans le massif du Khatouat, lieu qui fut son terrain de jeu favori.

    Decamps, dans son Opel Manta, a été le dernier vainqueur du Rallye du Maroc en 1988. Rappelons que le Maroc Historic Rally a repris le flambeau en 2010 du légendaire Rallye du Maroc. De longues années à attendre le retour de ce rallye réputé pour ses difficultés du terrain. Pour la petite histoire, le Rallye du Maroc était une étape du championnat du monde des rallyes dans les années 70.

    Beaucoup d’exigences au programme de cet événement qui se disputait sur près de 5.000 kilomètres, au cours d’étapes longues d’au moins 800 kilomètres chacune. Le tout en tenant des vitesses moyennes élevées.

    La difficulté était telle qu’en 1969, seuls 7 véhicules ont pu terminer la course sur les 68 inscrits. Presque 10 ans de palmarès pour le Maroc Historic Rally, où se sont succédé Grégoire De Mévius et Alain Guéhennec sur Porsche Kronos, deux années consécutives, Bernard Munster et Johan Gitsels sur Porsche 911, Christophe Vaison et Pascal Duffour en 2013 sur Peugeot 504 V6 Coupé, Jean-François et Aline Bérenguer sur Ford Escort ou les Français Bernard Barrile et Patrick Chiappe l’année dernière avec leur superbe Talbot Sunbeam Lotus.

    Pour le public, c’est l’occasion d’un saisissant défilé des voitures vedettes du sport automobile des années 60 à 80. Mais le Royaume est depuis très longtemps le théâtre des plus belles courses puisque avant  le Rallye du Maroc, c’était le «Circuit du Maroc» qui se disputait en plusieurs étapes. Un premier opus organisé en juin 1914, juste avant le premier conflit mondial.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc