International

Lutte contre le changement climatique: Ça se finance!

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5283 Le 30/05/2018 | Partager
Bruxelles dévoile ses propositions
L’idée est que les investissements aillent dans la bonne direction

Le financement est un enjeu essentiel dans la lutte contre le changement climatique. Plusieurs pays dont le Maroc à travers l’accord de Paris en ont fait une priorité. La Commission européenne s’y engage aussi et publie des mesures à mettre en oeuvre. Voici leurs caractéristiques principales:

● Un système européen de classification unifié (taxinomie): La proposition établit des critères harmonisés pour déterminer si une activité économique est durable sur le plan environnemental. Etape par étape, la Commission recensera les activités qui peuvent être qualifiées de durables, tout en se basant sur les pratiques et les initiatives de marché existantes, ainsi que sur l'avis d'un groupe d'experts techniques qui se met actuellement en place. Les acteurs économiques et les investisseurs sauront ainsi clairement quelles activités sont considérées durables et pourront prendre leurs décisions d'investissement en connaissance de cause. Ces travaux pourront servir de base à la future mise en place de normes et labels pour les produits financiers durables, comme l'a annoncé la Commission dans son plan d'action sur la finance durable.

● Obligations des investisseurs et communication d'informations: Le règlement proposé introduira cohérence et clarté quant à la manière dont les investisseurs institutionnels (gestionnaires d'actifs, compagnies d'assurance, fonds de pension ou conseillers en investissement…) devraient intégrer les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leur prise de décisions d'investissement. Les exigences exactes seront davantage précisées au moyen d'actes délégués qui seront adoptés par la Commission ultérieurement. De plus, les gestionnaires d'actifs et les investisseurs institutionnels devraient démontrer comment leurs investissements s'alignent sur les objectifs ESG et divulguer comment ils respectent ses obligations.

● Indices de référence: Les règles proposées créeront une nouvelle catégorie d'indices comprenant l'indice de référence correspondant à une faible intensité de carbone, ou la version «décarbonée» des indices standard et l'indice de référence correspondant à un bilan carbone positif. Ces nouvelles normes de marché devraient refléter l'empreinte carbone des entreprises et fournir plus d'informations aux investisseurs concernant l'empreinte carbone d'un portefeuille d'investissement…

● Mieux conseiller les clients en ce qui concerne la durabilité: La Commission a lancé une consultation afin d'évaluer comment inclure les critères ESG le mieux possible dans les conseils fournis par les entreprises d'investissement et les distributeurs d'assurance à leurs clients. Le but est de modifier les actes délégués mettant en oeuvre la directive sur les marchés d'instruments financiers
(MiFID II) et la directive sur la distribution d'assurances. Selon les règles proposées, lorsque les entreprises évalueront si un produit d'investissement répond aux besoins de leurs clients, elles devront également prendre en compte les préférences en matière de durabilité de chaque client. Cette démarche devrait permettre à un plus large éventail d'investisseurs d'accéder à des investissements durables.

Mobiliser les capitaux privés

En 2017, le montant des pertes liées aux catastrophes naturelles qui ont été couvertes par les assurances a atteint un niveau record: 110 milliards d'euros. «Pour que l'UE puisse atteindre les objectifs fixés en matière de climat à l'horizon 2030, il nous faut près de 180 milliards d'euros d'investissements supplémentaires par an dans l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Il est essentiel de mobiliser des capitaux privés pour financer les investissements durables», indique Jyrki Katainen, vice-président chargé de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la compétitivité. «Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) attire déjà des investissements privés afin d'atteindre ces objectifs. Les nouvelles propositions augmenteront la transparence de la finance durable et les possibilités d'investissement qu'offre cette dernière», dit-il.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc