Régions

Aérien: Tanger continue son ascension

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5282 Le 29/05/2018 | Partager
L’aéroport de la ville poursuit la dynamique lancée en 2017
De nouvelles lignes prévues pour 2018 dont Milan et Valence
aereport-tanger-082.jpg

L’aéroport de Ibn Battouta de Tanger a atteint le million de passagers en 2018, un record historique (Ph. Adam)

De bons vents soufflent sur l’aéroport Tanger Ibn Battouta. Lors des quatre premiers mois de l’année, il a réussi à maintenir sa vitesse de croisière avec une croissance moyenne de près de 10%.

A fin avril, les installations de cet aéroport ont accueilli 335.000 passagers, soit une augmentation de 9,43% par rapport à la même période de l’an dernier.

Un score qui le classe à la cinquième place dans le hit-parade des pôles aéroportuaires nationaux avec une part de marché de 4,70% précédé des terminaux de Casablanca, Marrakech, Agadir et Fès et devançant celui de Rabat.

L’envolée est due au fort engouement que connaît Tanger, tant au niveau industriel que touristique avec des croissances à deux chiffres en matière de nuitées.

A rappeler que l’aéroport Ibn Battouta a connu l’un de ses meilleurs exercices en 2017 avec plus d’un million de visiteurs ayant transité par son aérogare, un record.

Pour accompagner cette dynamique, de nouvelles destinations ont été lancées. Tanger comptera cette année avec des liaisons supplémentaires dont l’une des plus attendues est celle qui connectera Tanger à Valence à partir du mois d’octobre prochain. Elle sera lancée par Ryanair, compagnie aérienne low-cost qui exploite aussi diverses autres liaisons vers la France, l’Espagne, la Belgique, la Hollande et l’Allemagne à partir de l’aéroport Ibn Battouta de Tanger.

Elle comptera avec deux fréquences hebdomadaires et connectera la capitale du détroit à un marché important qu’est celui de la Communauté Valencienne, une région espagnole à fort potentiel touristique. La région de Valence est aussi un important vivier de passagers avec une importante communauté de Marocains installés et un secteur industriel en plein essor capable de drainer un flux de visiteurs conséquent, d’où l’intérêt de la compagnie irlandaise.

Ryanair a lancé une autre liaison à partir de Tanger, avec l’Italie cette fois. A partir de mars dernier, Tanger est reliée par un vol direct à l’aéroport de Milan-Bergamo.

Mais selon les opérateurs, l’une des priorités est l’amélioration des conditions des vols intérieurs, surtout la connexion avec le hub de Casablanca. Les horaires contraignants proposés et la pauvreté des fréquences ne permettent pas à Tanger de mieux se développer.

C’est aussi l’une des demandes formulées par des opérateurs algériens récemment en voyage de découverte à Tanger et pour qui une amélioration des vols intérieurs entre Tanger et le hub de Casablanca (faute d’un vol direct Tanger-Alger) permettrait de doper le tourisme algérien dans la région.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc