×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Education: Et si on innovait!

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5280 Le 25/05/2018 | Partager
    «Universités européennes», des projets pilotes dès 2019
    Ce que pensent les jeunes
    education-080.jpg

    Il convient d’accorder une plus grande attention à l’éducation, la formation et la culture au niveau de l’UE, afin de permettre aux jeunes de déployer tout leur potentiel (Ph. AFP)

    Bruxelles propose de nouvelles mesures pour renforcer les politiques en faveur de la jeunesse, de la culture et de l’éducation dans l’UE. L’idée est de mettre en place un espace européen de l’éducation novateur. L’une des initiatives concerne notamment la reconnaissance mutuelle automatique des diplômes et des périodes d’étude à l’étranger en vue d’accroître la mobilité à des fins d’apprentissage en Europe. Voici une idée sur les mesures proposées:

    ■ Carte d’étudiant européenne: Ce projet devrait améliorer la mobilité à des fins d’apprentissage. Ceci en réduisant la charge et les coûts administratifs que doivent supporter les étudiants et les établissements d’enseignement et de formation. La Commission européenne vise à la mettre en œuvre d’ici 2021 en tant que symbole de l’identité européenne des étudiants.
    ■ Des universités européennes: L’accent est mis sur les travaux actuellement réalisés avec les Etats membres et le secteur de l’éducation pour développer ces universités. Elles consistent en des réseaux ascendants d’universités existantes et permettront de renforcer la coopération transfrontière grâce à des stratégies institutionnelles à long terme. Ces universités encourageront l’innovation, accroîtront la mobilité des étudiants et des enseignants et faciliteront l’apprentissage des langues. La compétitivité de l’enseignement supérieur européen devrait aussi en sortir renforcée. La Commission a pour objectif de lancer des projets pilotes en 2019 et en 2020 dans le cadre du programme Erasmus+, avant le déploiement complet de l’initiative en 2021.
    ■ Des centres d’excellence: D’autres actions seront également élaborées pour soutenir une approche de l’enseignement et de la formation tournée vers l’innovation et l’apprentissage tout au long de la vie. La Commission proposera, par exemple, de soutenir la mise en place de centres d’excellence dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels. Ils devraient avoir un rôle actif dans le développement économique local et régional.
    n Baromètre: Les premiers résultats d’une enquête Eurobaromètre exposant le point de vue des citoyens européens sur les principales initiatives destinées à construire un espace européen de l’éducation viennent d’être publiés. L’enquête révèle que plus de neuf personnes interrogées sur dix, tous pays confondus, pensent qu’il serait utile de donner aux étudiants la possibilité de travailler sur des projets innovants avec des personnes provenant d’autres pays, au sein de réseaux d’universités européennes. Il en ressort également que 84% des jeunes interrogés aimeraient affiner la maîtrise d’une langue qu’ils ont déjà apprise, et que 77% de ces jeunes aimeraient en apprendre une nouvelle.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc