×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Enactus booste la carrière des jeunes entrepreneurs

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5267 Le 08/05/2018 | Partager
    La compétition finale du programme africain [email protected] organisée à Casablanca
    L’Ecole supérieure de technologie d’Oujda parmi les équipes gagnantes
    Formations, formule de financement… Un accompagnement solide qui a profité à plus de 108 startupers
    impactwork-067.jpg

    Casablanca a récemment abrité la compétition finale du programme [email protected]. Un concours qui comptait parmi les équipes gagnantes des étudiants de l’Ecole supérieure de technologie d’Oujda (Ph. EM)

    Améliorer les conditions de vie des jeunes en leur offrant l’occasion de transformer leurs projets en startups à fort impact social. C’est dans cette optique qu’Enactus et la Fondation Citi ont récemment organisé la dernière étape  d’«[email protected]».

    La phase finale d’un programme inédit sous nos latitudes qui vise à former, mais également à récompenser les entrepreneurs les plus prometteurs de la place. Parmi les gagnants de ce concours destiné aux étudiants universitaires âgés entre 18 et 25 ans figure l’équipe marocaine de l’Ecole supérieure de technologie d’Oujda, laquelle s’est frayée une place de premier choix sur le podium grâce à son projet Diamond Wall.

    Ce dernier consiste plus exactement en une solution innovante pour résister à l’humidité des surfaces. L’équipe algérienne de la Faculté des hydrocarbures et de la chimie de Boumerdes a également été récompensée à travers Academiatouna, une plateforme en ligne qui propose des cours aux étudiants à un prix défiant toute concurrence. La Tunisie a aussi été représentée lors de cette finale via le projet Rooya de l’Institut des hautes études commerciales de Carthage, consistant à mettre en valeur le métier d’opticien.

    La dernière étape d’un programme lancé il y a un an et demi et dont les participants ont pu bénéficier de formations pointues ainsi que d’un encadrement solide mené par des experts du domaine. Objectif: autonomiser ces jeunes et leurs transmettre les compétences nécessaires afin de réussir le lancement de leur startup.

    Un fonds de financement de près d’un demi-million de dollars a par ailleurs été spécialement mis à leur disposition pour leur servir de capital d’investissement. Au total, l’évènement a rassemblé plus de 100 participants et reçu pas moins de 9 projets.

    Depuis 2016, [email protected] a entraîné la création de pas moins de 108 projets d’entrepreneuriat. Près de 32 entreprises sociales ont par ailleurs vu le jour dans différents types de secteurs. «Ce programme aura permis aux jeunes d’être des leaders dans leurs communautés, en les aidant à développer des idées qui répondent aux besoins sociaux et environnementaux locaux», conclut la présidente de la Fondation Citi, Brandee McHale.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc