×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Concurrence: Grosse alerte chez les opérateurs et avocats d’affaires

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5267 Le 08/05/2018 | Partager

    Malgré la publication de sa nouvelle loi en août 2014, le Conseil de la concurrence est gelé. Et pour cause, il attend ses membres depuis près de cinq ans! Les avocats d’affaires sont dans l’embarras total, selon les professionnels sondés par L’Economiste. Ces derniers ne parviennent pas à expliquer à leurs clients cette «grave inertie» institutionnelle. Des concentrations d’entreprises ont été certes approuvées par l’exécutif, mais cette option est juridiquement très discutables (cf. L’Economiste n°4477 du 6 mars 2015).
    De grandes structures «temporisent sur des opérations d’envergure» en attendant la nomination du Conseil. Il y a aussi les études et les avis réclamés par des opérateurs. Plus d’une trentaine moisit dans les tiroirs, comme l’étude sur les prix des hydrocarbures.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc