×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    African Cristal Festival: Les publicitaires africains en networking à Marrakech

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5265 Le 04/05/2018 | Partager
    La 6e édition dédiée au marketing sportif et la data
    Et des Awards pour récompenser les meilleures campagnes et production

    C’est parti pour la 6e édition de l’African Cristal Festival à Marrakech. L’événement, organisé par Cristal évents et dont L’Economiste est partenaire, réunit pendant trois jours les professionnels de la communication du continent. Il se veut une vitrine qui permet de promouvoir la création publicitaire africaine avec près de 400 professionnels de la publicité, de la production et des médias qui y participent.

    «Cette 6e édition met à l’honneur l’audace des créatifs africains, et c’est tout naturellement que l’Union des agences conseil en communication qui a le même credo s’y associe», insiste Maria Ait M’hamed, présidente de l’UACC -coorganisateur de l’African Cristal Festival.

    Compétitions de spots publicitaires, d’affiches presse, d’annonces, et des messages radios publicitaires, le festival primera la contribution d’une stratégie media au succès d’une campagne et les dispositifs publicitaires en ligne. Dans toutes ces catégories, il faut tout réunir: pertinence, originalité, innovation et efficacité. Au-delà des Awards, la rencontre offre un espace d’échange et d’interaction entre gens de la communication du continent.

    Au programme, des témoignages, des sessions sur le marketing sportif, la data et le programmatique pour découvrir de nouvelles opportunités de créations de revenus à l’ère de la transformation digitale. Deux sessions publiques de speed-pitching ont donné l’opportunité aux agences, entreprises technologiques et startups de venir pitcher sur leurs meilleures innovations en matière de marketing (objets connectés, contenus interactifs, data, programmatique, réalité virtuelle et augmentée, intelligence artificielle…) devant les annonceurs.

    Il existe un réel potentiel africain qu’il faut savoir gérer et exploiter intelligemment dans sa diversité africaine, estime Christian Cappe, fondateur et président de l’African Cristal Festival qui a organisé, en marge de ses Awards, la première convention internationale de l’Union francophone des médias, de la publicité et du digital.

    Un moment de partage des idées pour un marché commun et de mobilisation pour cet espace qui représente 77 Etats et 890 millions d’habitants, avec un fort potentiel de croissance au regard de l’augmentation attendue de la population africaine durant les 3 décennies à venir.

    Pour Dominique Wolton, directeur de la revue internationale Hermès (CNRS), la francophonie constitue un acteur majeur de cette cohabitation pacifique à construire. L’auteur de l’ouvrage «Demain la francophonie» estime que dans ces aires linguistiques, le redéploiement de la francophonie au niveau mondial est une chance, face à la mondialisation et aux enjeux de diversité culturelle qui émergent.

    La tyrannie des Gafa

    dominique_wolton_065.jpg

    Lors d’une tribune libre organisée par l’African Cristal Festival, Dominique Wolton, directeur de la revue internationale Hermès (CNRS),  a abordé une autre thématique, l’espace communautaire créé par internet. Un invité de marque qui a subjugué l’assistance et qui a défendu ardemment la francophonie. Pour lui, il serait faux de croire que les réseaux sociaux représentent de la communication. «Leurs promoteurs ont réussi à nous le faire croire, mais c’est une illusion. La vraie communication est une question de cohabitation, de reconnaissance de l’autre et non une question technologique». Le problème, c’est que personne ne se bat réellement contre la tyrannie des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) alors que c’est un système politique, financier et technologique en monopole, insiste Wolton.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc