Régions

Marrakech: Le Ritz Carlton livré en 2020 -De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5258 Le 24/04/2018 | Partager
L’hôtel est au cœur du programme Jnan Amar de 100 millions d’euros
Un terrain de polo déjà opérationnel, des résidences, un club house, les autres composantes
polo-058.jpg

Jnan Amar a organisé son traditionnel tournoi de polo auquel ont participé cette année deux équipes étrangères qui ont affronté l’équipe du resort et l’équipe de la garde royale (Ph. Mokhtari)

Le programme résidentiel de Jnan Amar sort de terre et la première tranche sera livrée fin 2019. C’est ce qu’ont annoncé les managers du resort à l’occasion du traditionnel tournoi de polo, le Marrakech Polo Challenge. Tournoi auquel ont participé quatre équipes devant un parterre de prestigieux invités, triés sur le volet. Ainsi, face aux équipes de la garde royale et celle de Jnan Amar, deux équipes de Suisse et de Monte-Carlo se sont affrontées le week-end dernier. Sis sur 50 hectares sur la route d’Amezmiz à 20 km de Marrakech, le resort Jnan Amar comprend, un terrain de polo, une composante immobilière, un centre équestre pour 150 chevaux, un club house, un centre commercial prévu pour 2021 ainsi qu’un hôtel 5 étoiles de luxe de 80 suites et 85 villas haut de gamme. Le promoteur va confier en gestion son établissement au Ritz Carlton, le spécialiste mondial de l’hôtellerie de luxe. Cet hôtel qui ouvrira ses portes en 2020 sera la troisième unité gérée par la chaîne de luxe. 
Le resort a été pensé pour développer un «parc de villégiature de luxe» à même de relever le niveau de l’offre touristique haut de gamme à Marrakech, insiste Amar Abdelhadi, le maître des lieux. L’investissement de plus de 100 millions d’euros est mené par SIAMA (Société d’Investissement Al Amal).

Celle-ci opère au Maroc depuis 1985 et développe de nombreux projets prestigieux dans le secteur de l’immobilier et du tourisme dans diverses régions. Jnan Amar a choisi de construire son resort autour d’un terrain de polo devenu ainsi le premier club au Maroc. Opérationnel depuis 2013, ce club organise des tournois et de nombreux événements chaque année, et accepte les membres en apportant une nouvelle culture de style de vie à la ville. «Nous avons souhaité ramener ce sport équestre pour créer une destination unique», indique Abdelhadi Amar. Le promoteur s’appuie sur le fait que «pendant les mois froids et pluvieux, les joueurs internationaux devaient se rendre en Argentine pour pratiquer toute l’année». Son polo à Marrakech, une ville qui offre un climat idéal et une proximité géographique, est une alternative très appréciable pour ces joueurs. «Le polo est une niche lucrative. 
Les clients que nous recevons ici viennent souvent de loin, et souhaitent être hébergés sur place. Les villas, comme l’hôtel sont donc indissociables du polo club». Concernant la composante immobilière, les ventes reprennent, indiquent les managers. 65% de la première tranche composée de 22 villas auraient déjà été vendues. Les trois autres tranches du programme résidentiel seront livrées selon le calendrier.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc