Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5228 Le 13/03/2018 | Partager

■ Les ordis portables des écoliers retrouvés au casino

Le défunt président vénézuélien Hugo Chavez rêvait d'offrir des ordinateurs portables aux écoliers mais, dans ce pays miné par la corruption, les appareils ont été retrouvés en vente sur internet et dans des casinos, a annoncé vendredi le parquet. Un millier de ces ordinateurs, baptisés "canaimitas", ont été saisis lors de récentes opérations policières dans les salons de jeux des casinos puis remis au ministère de l'Education, a déclaré le procureur général, Tarek William Saab, lors d'une conférence de presse. Par rapport aux quatre millions d'ordinateurs portables livrés aux écoles depuis 2009, ce chiffre semble modeste, mais le procureur a détaillé les multiples chemins qu'ont suivis les "canaimitas" ces dernières années. Selon M. Saab, des demandes falsifiées pour recevoir ces ordinateurs - équipés d'un logiciel libre développé au Venezuela - ont été signalées, ainsi que des vols dans des entrepôts pour les revendre, voire les faire circuler dans des réseaux de contrebande vers la Colombie voisine.
Par ailleurs, des parents ont revendu les portables assignés à leurs enfants ou les ont utilisés à des fins personnelles, a indiqué le procureur.

■ Des éléphants jouent au polo en pleine ville

cari_insolite_028.jpg

Une compétition de polo à dos d’élephants de quatre jours a été organisée en plein coeur de Bangkok pour récolter des fonds pour cet animal emblématique du royaume, souvent soumis à des abus. Les éléphants portent sur leur dos leur cornac mais aussi un joueur assis juste derrière, en pantalon blanc et casque de polo. Ce tournoi annuel, organisé sur un terrain en plein centre de Bangkok, réunit cette année des joueurs de polo de différentes nationalités, Américains, Indiens ou Thaïlandais, certains professionnels. Leurs montures sont pour la plupart des pachydermes qui travaillent habituellement dans le secteur du tourisme, comme la majorité des milliers d'éléphants domestiqués de Thaïlande. «Ce sont des éléphants qui travaillent normalement dans des camps» destinés aux touristes, explique Tim Boda, un des organisateurs. «Notre but c'est de les emmener ici pour une semaine de vacances. Nous avons nos vétérinaires, ils sont bien nourris et passent un très bon moment», ajoute-t-il, précisant que chaque animal ne joue que 35 minutes par jour. Le polo à dos d'éléphants, qui se pratique aussi en Inde, est critiqué par les défenseurs des animaux, qui dénoncent les mauvais traitements subis par les pachydermes. L'utilisation des éléphants dans le secteur du tourisme est vue d'un mauvais oeil par les défenseurs des animaux qui dénoncent leur exploitation sept jours sur sept.

 

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc