Culture

Cinéma d’animation: Le FICAM ouvre ses coulisses

Par Karim Agoumi | Edition N°:5226 Le 09/03/2018 | Partager
La 17e édition prévue du 16 au 21 mars prochain
Des chefs-d’œuvre nippons et camerounais diffusés en présence de leurs réalisateurs
Des ateliers de formation animés par de grands noms du domaine
ficam_cinema_026.jpg

Meknès abrite du 16 au 21 mars prochain la 17e édition du FICAM. Une édition à la programmation inédite qui projettera de grands classiques du cinéma d’animation actuels dont notamment le long métrage «Dans un recoin de ce monde» du japonais Sunao Katabuchi (Ph. JDJ)

Les amateurs de films d’animation seront aux anges. La ville de Meknès abritera du 16 au 21 mars la 17e édition du Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM). L’occasion de visionner de grands classiques du dessin animé mais également de rencontrer leurs créateurs.

Une édition organisée par la Fondation Aicha et l’Institut français de la ville qui mettra en compétition des films d’animation internationaux récemment sortis dans les salles obscures. Elèves, étudiants en écoles d’art et professionnels pourront ainsi découvrir «Minga et la cuillère cassée» du réalisateur camerounais Claye Edou.

Un dessin animé plein de suspense et de rebondissements qui raconte l’histoire d’une orpheline chassée de chez elle pour avoir brisé la cuillère de sa défunte mère. Une fable qui analyse de façon imagée le poids des traditions dans nos sociétés. Tous petits et experts pourront également s’émerveiller devant le long métrage «Dans un recoin de ce monde» du japonais Sunao Katabuchi.

Un drame qui se déroule en 1944 durant la seconde guerre mondiale et qui rend compte de la difficulté de vivre en temps de guerre. Enfin, le blockbuster de Pixar Coco, qui vient de remporter l’oscar du meilleur film d’animation, sera aussi de la partie.

L’accent sera également mis sur les interactions avec les «faiseurs de rêves» à l’origine de ces chefs-d’œuvre. Ainsi, bon nombre des dessins animés seront projetés en présence de leurs réalisateurs respectifs. Une sensation unique pour les fans qui pourront rencontrer les créateurs de leurs programmes favoris.

Des rencontres avec des spécialistes du domaine, dont notamment l’historien et universitaire Ilan Nguyen ou encore la productrice Malika Brahmi, traiteront par ailleurs des ficelles pour réussir un évènement historique en cinéma d’animation.

Enfin, les ateliers de formations seront cette année deux fois plus nombreux qu’auparavant. Ces derniers, qui se dérouleront en présence d’experts du métier, permettront aux jeunes apprentis d’élargir leurs connaissances et de développer leurs compétences dans le domaine.

Au programme également, plusieurs conférences et tables rondes intéressantes aborderont les thèmes du dessin animé japonais ou encore de l’image du personnage arabe dans les films d’animation. Deux ouvrages français dédiés à ce cinéma seront également présentés au public, dont notamment «Cinéma d’animation: La French touch» du journaliste Laurent Valière.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc