Régions

De nouveaux projets structurants pour la capitale

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5216 Le 23/02/2018 | Partager
Des abattoirs modernes et un marché de gros régional pour les fruits et légumes
Ils seront réalisés sur un site de 57 ha situé à Bouknadel
L'investissement global s’élève à 700 millions de DH

Le programme de développement intégré de la capitale (Rabat, ville lumière 2014-2018) entre dans sa phase finale. L’Agence Rabat Région Aménagement qui pilote ce chantier s’active pour lancer les travaux du reste des projets avant la fin de cette année. Parmi eux, la construction de nouveaux abattoirs communs  aux préfectures de Rabat et Salé. Ce projet vient d'être approuvé par les élus de la capitale lors de la dernière réunion de la session de février du Conseil de la ville.

Il sera réalisé sur un site de 5 ha situé dans la commune de Bouknadel. Sa construction va nécessiter un budget de 153 millions de DH dont le grand lot sera mobilisé par les départements de l’Intérieur (50 millions de DH) et de l’Agriculture (20 millions de DH). Le reste sera financé par la Région et les 5 communes concernées: Rabat, Salé, Bouknadel, Shoul et Amer.

Le lancement de l’appel d’offres pour la réalisation de ce projet est prévu en avril prochain avec un objectif d’entamer les travaux vers le mois de juin 2018, avance une source de l’Agence Rabat Région Aménagement. La durée du chantier est fixée à deux ans. D’une capacité journalière de 350 bovins et 1.000 ovins, les nouveaux abattoirs seront construits avec les équipements nécessaires permettant d’assurer un fonctionnement du site selon les normes en vigueurs en matière de santé et d’hygiène.

En plus de la réalisation des chaînes modernes intégrant les différentes composantes du processus de l’abattage jusqu’au stockage de la viande dans des chambres froides, le site sera également doté  des installations de traitement des eaux et des déchets.

Sa gestion sera supervisée par l’établissement de coopération intercommunal baptisé: Abattoirs Rabat-Salé. Non loin de ce projet, il est prévu également la construction du nouveau marché de gros pour les fruits et légumes pour répondre aux besoins des populations des trois préfectures: Rabat-Salé et Kénitra. Initialement, la construction de cette infrastructure était prévue à la ville de Tamsena.

Le coût de ce projet qui sera réalisé sur un site de 52 ha s’élève à 550 millions de DH. Il aura le même planning de réalisation que celui du projet des abattoirs. La position de ces deux projets, près de la rentrée de l’autoroute, va faciliter leur accessibilité.

Signalons par ailleurs que des démarches sont menées actuellement par la wilaya en vue de garantir le bon fonctionnement du marché de gros de poisson construit à Tamsena dont une première ouverture pour son exploitation, il y a plus d’une année, a été soldée par un échec. La majorité des commerçants de poisson de la région continuent à bouder le nouveau marché en préférant s’approvisionner au marché de gros de Casablanca.

600 millions de DH pour un hôpital régional

Enfin, la capitale sera dotée d’un hôpital régional d’une capacité de 300 lits, ce qui va permettre de soulager le CHU de Rabat. Le coût de sa réalisation s’élève à 639 millions de DH dont  603 millions de DH seront mobilisés par le ministère de la Santé. Les travaux sont déjà entamés depuis deux mois. En plus de cet établissement, deux autres hôpitaux sont presque achevés au niveau de la wilaya de Rabat. Il s’agit de l’hôpital de la ville de Salé et celui de Témara. A Témara, les travaux avaient été entamés il y a 10 ans...

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc