×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Sommet de Paris sur le climat: La question des financements, une priorité

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5165 Le 11/12/2017 | Partager
    Rendez-vous le 12 décembre
    Des économistes pour la fin des investissements dans les énergies fossiles
    accord_de_paris_climat_065.jpg

    Organisateur de la COP22 à Marrakech, le Maroc fait partie des pays qui ont signé et ratifié l’Accord de Paris

    Une cinquantaine de chefs d’Etat et de Gouvernement et des personnalités sont attendus au Sommet climat qui se tiendra le 12 décembre en France. Au total, quelque 2.000 acteurs du public et du privé devraient se rassembler pour les deux ans de l’Accord de Paris sur le climat, à la Seine Musicale, un nouveau lieu artistique proche de Paris.

    Sur la liste des invités figurent: Theresa May, Antonio Guterres, Michael Bloomberg, mais aussi Bill Gates, ou Leonardo DiCaprio, Arnold Schwarzenegger… Le Maroc y sera représenté aussi. Au titre des grands absents, on compte Donald Trump. Ce sommet, baptisé «One Planet Summit», sera consacré au financement des politiques climatiques, auquel participeront des institutions financières.

    Il avait été annoncé en juillet par le Président français Emmanuel Macron pour remobiliser sur ce dossier après la décision en juin des Etats-Unis de se retirer de l’Accord de Paris. En prélude du sommet, plusieurs économistes ont appelé, dans une déclaration lancée par l’ONG 350.org, à la fin des investissements dans les énergies fossiles.

    Pour eux, il est essentiel que les acteurs économiques mondiaux se tournent pleinement vers des énergies renouvelables sûres. L’expérience du Maroc en matière de promotion de ces énergies est un modèle à suivre. Plusieurs ONG environnementales ont appelé à un rassemblement à Paris mardi dans la matinée. D’autre part, la Fédération française de l’assurance (FFA) a annoncé que ses membres prendraient plusieurs engagements en faveur du climat.

    Et ce, notamment en ce qui concerne les offres de placements en matière d’assurance vie. Huit groupes européens (Danone, Crédit Agricole, Hermès, Firmenich, Michelin, SAP, Schneider Electric et Voyageurs du Monde) ont annoncé un investissement de 50 millions d’euros dans un nouveau fonds Livelihoods. Il sera destiné à financer des projets luttant contre le réchauffement climatique.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc